Publié

FORMULE 1Maria de Villota retrouvée morte dans un hôtel

L'ancienne pilote d'essai de l'équipe Marussia a été retrouvée sans vie vendredi matin. La raison du drame est toujours inconnue.

par
LeMatin.ch
1 / 6
L'Espagnole était pilote d'essai dans l'écurie de Formule 1 Marussia-Cosworth. Elle avait été victime d'un grave accident lors d'un test, le 3 juillet 2012, dans lequel elle avait perdu son œil droit. Ci-dessus, Maria avant l'accident en mars 2012 (à dr.), puis lors de sa première apparition publique après l'accident, le 11 octobre 2012 (à g.).

L'Espagnole était pilote d'essai dans l'écurie de Formule 1 Marussia-Cosworth. Elle avait été victime d'un grave accident lors d'un test, le 3 juillet 2012, dans lequel elle avait perdu son œil droit. Ci-dessus, Maria avant l'accident en mars 2012 (à dr.), puis lors de sa première apparition publique après l'accident, le 11 octobre 2012 (à g.).

AFP
L'Espagnole était pilote d'essai dans l'écurie de Formule 1 Marussia-Cosworth.

L'Espagnole était pilote d'essai dans l'écurie de Formule 1 Marussia-Cosworth.

AFP
L'Espagnole était pilote d'essai dans l'écurie de Formule 1 Marussia-Cosworth.

L'Espagnole était pilote d'essai dans l'écurie de Formule 1 Marussia-Cosworth.

AFP

La radio espagnole Cadena Ser a annoncé le décès de Maria de Villota tôt ce matin. La jeune femme de 33 ans a été retrouvée dans un hôtel de Séville. Alertés par un appel téléphonique, les secours n'ont pas pu la ranimer. Les causes du décès sont toujours un mystère à l'heure actuelle. Mais sa famille a confirmé le drame.

Maria de Villota, fille du pilote Emilio de Villota, s'était fait connaître du grand public avec une démonstration au volant d'une Formule 1 sur le circuit français de Castelet. En mars 2012, la pilote avait rejoint officiellement l'équipe Marussia en tant que pilote d'essai.

Trois mois après son engagement, Maria de Villota subissait un tragique accident. Alors qu'elle effectuait un test sur l'aérodrome de Duxford, la pilote était rentrée en collision avec un camion à l'arrêt à une vitesse d'environ 60 km/h. Un accident qui lui vaudra un long séjour à l'hôpital et la perte de son œil droit.

Sa première apparition publique après son accident date du 11 octobre 2012. Exactement un an avant le 11 octobre 2013, date de son décès. Maria de Villota était sur le point de lancer son autobiographie nommée «La vie est un don». Celle-ci devait paraître le 14 octobre, dans 3 jours.

Ton opinion