Publié

ParalysieMaria Komissarova, le drame des JO de Sotchi

La skieuse russe, victime d'une fracture à la colonne vertébrale lors d'un entraînement de skicross à Sotchi, souffre d'une paralysie définitive.

Vladimir Poutine lui avait rendu visite sur son lit d'hôpital à Sotchi où elle avait été admise en urgence.

Vladimir Poutine lui avait rendu visite sur son lit d'hôpital à Sotchi où elle avait été admise en urgence.

Keystone

La skieuse russe Maria Komissarova, 23 ans, a été hospitalisée le 16 février dans une clinique allemande de Munich au lendemain de sa chute.

«Compte tenu de la gravité de sa blessure, les fonctions de la colonne vertébrale ne se régénèrent pas», a précisé la Fédération russe de freestyle (FFR), citant les propos des spécialistes de la clinique allemande. «Selon les spécialistes, Maria (Komissarova, ndlr) pourra se déplacer à l'aide d'un équipement spécial», souligne le communiqué.

La skieuse devra passer dix semaines dans cette clinique pour s'adapter à sa nouvelle condition et devra observer une longue période de traitement et de rééducation, a ajouté la fédération.

Komissarova avait écrit en février dans un message empreint d'optimisme sur son compte Instagram: «Je ne sens plus mon corps en-dessous du nombril. Mais je suis forte et je sais que je serai sur pied un jour».

Le président russe Vladimir Poutine lui avait rendu visite sur son lit d'hôpital à Sotchi où elle avait été admise en urgence.

(AFP)

Votre opinion