Publié

Miss photogénieMarine et ses mystères

Elue sur le site du «Matin», la jeune Marine, 19 ans, candidate à Miss Suisse romande, a posé pour l’artiste photographe Philippe Pache. La magie opère.

par
Didier Dana

De prime abord sa voix enfantine déconcerte. Lorsque Marine débarque à la gare de Morges, en jeans, basket et pull informe, elle fait l’effet d’une pré-ado. L’étonnement sera de courte durée. Candidate cette année à Miss Suisse romande, 19 ans, elle a été désignée Miss Photogénie. Soit la gagnante du concours lancé cet été sur le site du «Matin». Avec plus de 3000 voix, la Valaisanne a été plébiscitée. Ce n’est qu’une fois dans la chambre baptisée «Les Noces», face à l’objectif de l’artiste photographe Philippe Pache, à La Maison d’Igor, où séjourna et composa Stravinski, que l’on comprend pourquoi la jeune fille a fait la course en tête.

Sous le pinceau délicat de la maquilleuse, Marine se métamorphose. Dans la pièce mansardée, elle capte la lumière et se révèle doucement. Soudain, au hasard d’un regard, d’une lumière, elle a des allures de femme. Le charme opère. «Marine dégage de la générosité et de l’innocence, dit Philippe Pache. Une timidité mêlée d’humilité. Il y a chez elle une certaine magie. Au-delà de la beauté, je note une présence. Une femme belle et qui le sait perd 50% de sa photogénie.» La jeune fille ne s’affiche pas. Dans ce face-à-face avec l’objectif, elle retient plus qu’elle ne donne. «Elle a une belle pudeur, ajoute Pache. Poser en lingerie peut devenir vulgaire. Pas avec elle.»

Votre opinion