01.03.2012 à 10:23

PolémiqueMarine Le Pen porte plainte pour diffamation

Le député socialiste français Arnaud Montebourg et sa compagne Audrey Pulvar avaient indiqué avoir reçu mardi soir des insultes de militants FN.

La candidate du Front national (FN) à la présidentielle sera au journal de 20 heures sur Franc 2.

La candidate du Front national (FN) à la présidentielle sera au journal de 20 heures sur Franc 2.

Keystone

Marine Le Pen a indiqué jeudi avoir porté plainte pour diffamation contre Arnaud Montebourg (PS) et sa compagne Audrey Pulvar, qui ont mis en cause le Front national dans une agression à leur encontre mardi soir à Paris, alors que selon elle les agresseurs "ne sont pas affiliés" au FN.

La candidate du Front national (FN) à la présidentielle a indiqué d’autre part sur BFM TV RMC qu’elle annoncerait jeudi soir où elle est en est dans la récolte des 500 parrainages d’élus nécessaires pour qu’elle puisse participer à l’élection. Mme Le Pen doit intervenir au journal de 20 heures sur France 2.

"Oui", a déclaré laconiquement Mme Le Pen, à laquelle on demandait si elle avait porté plainte pour diffamation contre Arnaud Montebourg et la journaliste Audrey Pulvar.

Mise en cause du FN

Arnaud Montebourg avait mis directement en cause le FN dans l’agression dont il a été victime avec Audrey Pulvar, mardi soir à Paris, à la sortie d’un restaurant.

Le député avait expliqué aussi comment une quinzaine de personnes avait crié alors des slogans tels que "La France aux Français"!. Cet incident a suscité mercredi de nombreuses réactions.

"En accusant le FN", Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar ont effectué une "instrumentalisation politique que je trouve indigne (...) La seule victime de cette affaire, c’est moi", a-t-elle ajouté.

Pas affiliés au FN

Les agresseurs "ne sont pas affiliés au FN. Ce sont des gens qui sont affiliés à d’autres groupements radicaux, qui ne sont pas du tout, ni de près ni de loin, et qui sont même des adversaires du FN", a-t-elle poursuivi.

"La France aux Français, c’est le slogan de l’Oeure française, qui est un groupuscule dirigé aujourd’hui par M. (Yvan) Benedetti qui a été exclu du FN par moi-même", a-t-elle souligné.

Yvan Benedetti a été désigné début février nouveau président du groupuscule pétainiste L’Oeuvre Française, en remplacement de Pierre Sidos, une figure historique de l’extrême droite qui avait fondé ce mouvement en 1968.

Mme Le Pen a enfin assuré qu’elle maintiendrait tous les candidats du FN au second tour des législatives. "Nous défendons des convictions différentes de celles de nos adversaires", a-t-elle dit.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!