Football - Mario Gavranovic: «Prêt pour peut-être faire basculer un match»
Publié

FootballMario Gavranovic: «Prêt pour peut-être faire basculer un match»

Il n’est pas le plus médiatique du groupe des 26 de Vladimir Petkovic, mais peut-être son plus fin buteur. Interview du Tessinois, avant de défier jeudi le Liechtenstein.

par
Robin Carrel
(Bad Ragaz)
Gavranovic avait brillé contre l’Allemagne.

Gavranovic avait brillé contre l’Allemagne.

Claudio Thoma/freshfocus

Finaliste de l’Euro espoirs en 2011, le seul Tessinois des 26 sélectionnés de Vladimir Petkovic est un des plus anciens du groupe. Il est aussi un buteur redoutable, mais qui n’a encore jamais trouvé le fond des filets dans un Mondial ou un Euro. Il compte bien effacer cette statistique, pourquoi pas dès le 12 juin en Azerbaïdjan, contre le Pays de Galles.

Mario, pouvez-vous nous résumer comment se passe ce stage depuis presque dix jours?

Je pense qu’on a très bien bossé. C'a été une semaine positive. On espère qu'on va bien boucler tout ça avec ce deuxième match de préparation, contre le Liechtenstein, histoire de prendre la direction de l’Euro avec deux résultats positifs dans les valises. Je me sens bien dans cette équipe. J'ai eu une bonne saison à Zagreb et je suis prêt pour aider la sélection à tout moment. J'espère que j'aurai ma chance. Ce qui est sûr, c’est que je serai prêt à la saisir.

Avec son pote Xherdan Shaqiri.

Avec son pote Xherdan Shaqiri.

Toto Marti/Blick/freshfocus

Vous sortez d’une de vos meilleures saisons en carrière (19 buts, 9 passes décisives avec le Dinamo Zagreb, double Coupe-Championnat de Croatie)…

C’était déjà le cas avant la Russie en 2018 (24 goals et 8 assists). Je suis en effet content de ma saison, comme il y a trois ans avant le Mondial. J'ai confiance et c'est le plus important. J'espère que quand je répondrai présent quand j’en aurai la possibilité, parce que je pense que l'équipe aura besoin de moi aussi. Je suis en train de m'entraîner du mieux possible pour être prêt pour peut-être faire basculer un match…

Comment on gère un match amical contre le Liechtenstein, à quelques jours d’une compétition majeure? Il n’y a pas une petite peur de se blesser bêtement?

Non, je ne pense pas. Tu ne peux pas, tu ne dois pas avoir peur! Il faut y aller à 100%, sinon, c'est là que tu prends le risque de te blesser. Nous on va préparer ce match de la meilleure manière possible. On veut bien finir ce premier cycle de préparation de dix jours, avec une victoire. Le but sera de montrer notre meilleur jeu et de gagner, pour arriver avec beaucoup de positif pour le début du tournoi.

Les Suisses ont fait pas mal de physique à Bad Ragaz.

Les Suisses ont fait pas mal de physique à Bad Ragaz.

freshfocus

Et avec la famille? Cette bulle n’est-elle pas frustrante quand on est enfin au pays?

Je peux passer deux ou trois heures sur Facetime avec ma femme et ma fille par jour... Ce n’est pas la première fois que j’en suis éloigné et on est en contact au maximum de ce qu'on peut. Je ne peux pas faire plus malheureusement. Les moyens modernes nous permettent de nous parler et de nous voir au maximum. Quand je suis à la maison, ma fille veut toujours jouer avec moi. Je me réjouis d'avoir prochainement un poil de temps libre avant de partir pour en profiter.

Vous êtes le seul Tessinois du groupe. Pourquoi?

C’est difficile de répondre à cette question. En fait, ça fait depuis longtemps qu’on n’a pas énormément de joueurs en équipe de Suisse. Avant, il y avait Valon (ndlr: Behrami) et puis… Et puis c’est tout. On sort moins de talents qu’en Suisse alémanique ou romande. Peut-être qu’ils travaillent différemment, là-bas? C’est dur à dire. Mais en Super League déjà, il n’y a pas assez de joueurs de chez nous non plus. Au Tessin, la partie contre l’Italie sera bien sûr très spéciale. Gamins, on est tous devant la Serie A et il y a tellement d’Italiens qui passent par chez nous… Ce sera presque un derby, mais pas que pour nous. C’est un match qui va faire vibrer partout en Suisse. Je suis content de pouvoir jouer une telle affiche. J’espère surtout qu’on pourra rentrer avec un bon résultat.

Des conditions parfaites, dans le canton de St-Gall.

Des conditions parfaites, dans le canton de St-Gall.

DR

Votre opinion