Eurovision: Marius Bear «hypermotivé» pour la demi-finale de ce soir
Publié

EurovisionMarius Bear «hypermotivé» pour la demi-finale de ce soir

Le candidat suisse du concours européen de la chanson se livre au matin.ch quelques heures avant la demi-finale de ce soir à Turin.

par
Fabio Dell'Anna, Turin
1 / 4
Marius Bear défendra les couleurs de la Suisse ce mardi 10 mai à 21 h à Turin lors de la première demi-finale de l’Eurovision.

Marius Bear défendra les couleurs de la Suisse ce mardi 10 mai à 21 h à Turin lors de la première demi-finale de l’Eurovision.

Getty Images
La veste de Marius Bear juste avant de prendre le bus pour se rendre à PalaOlimpico pour la demi-finale.

La veste de Marius Bear juste avant de prendre le bus pour se rendre à PalaOlimpico pour la demi-finale.

lematin.ch
Une poignée de journalistes attendaient Marius Bear devant son hôtel à Turin.

Une poignée de journalistes attendaient Marius Bear devant son hôtel à Turin.

Lematin.ch

C’est à la sortie de son hôtel à Turin que l’on attrape Marius Bear ce mardi 10 mai, juste avant qu’il prenne son bus à 12 h 30 pour se rendre au Pala Olimpico. «Je pars tôt car je dois jouer deux fois la chanson. Une première à 15 h pour les répétitions et ensuite le grand moment, ce soir», nous dit le candidat suisse, souriant. Il révèle vouloir opérer quelques changements pour ses performances aujourd’hui. «Vocalement, j’ai envie d’un peu autre chose. C’est toujours intéressant la nouveauté.»

Tout au long de notre discussion, le Suisse allemand joue avec sa bague. «On y voit des vaches et des fermes gravées dessus. Cela me rappelle un peu l’Appenzell. C’est pour avoir toujours sur moi un petit morceau de chez moi», confie-t-il. Sa boucle d’oreille en argent en forme d’épée ne le quitte plus non plus. Elle fait référence au petit enfant dans son clip qui en tient une en carton. Malgré les 25 degrés, le candidat porte une veste. Toujours la même, avec un cœur brisé brodé dans le dos. «C’est un peu ma marque de fabrique», rigole-t-il, ajoutant: «Sur scène j’aurai une veste en cuir avec des images cousues qui rappellent des paroles de mon titre. On y verra un cœur brisé, mais aussi une lune et des étoiles ou encore un petit enfant», explique-t-il. Ce sont Benjamin Bühler et Evan Giusto qui ont créé ce look. Les deux Neuchâtelois avaient déjà participé à la conception de la tenue de Gjon’s tears l’an dernier.

Pour la demi-finale ce soir, Marius Bear se dit «hypermotivé». «J’étais très content de ma performance pour le show du jury hier. Je tremblais lorsque je suis descendu de scène.» S’il se réjouit d’y retourner, il concède que son titre est très compliqué à interpréter. «L’Eurovision est connu pour ses prouesses vocales et ses chorégraphies impressionnantes. Puis il y a mon titre «Boys Do Cry» qui est plutôt cosy et intimiste. Mais se différencier de cette manière peut être un avantage. J’ai envie de donner au public ce moment un peu Disney, suspendu dans le temps. Le monde en a besoin en ce moment.»

«Même si je n’atteins pas la finale, je serai tout de même fier de moi»

Marius Bear, candidat suisse à l’Eurovision 2022

Marius Bear a fait appel à la chorégraphe Sacha Jean-Baptiste, qui est très connue dans l’univers de l’Eurovision. Elle a tout de suite compris le message de sa chanson. «Je voulais que ce soit très intimiste et proche des gens. Elle a totalement relevé le défi, j’ai hâte que vous découvriez tout ça», nous dit-il.

Le chanteur de 28 ans n’a pas l’air de se soucier du stress pour cette aventure. «Le plus important est que je me concentre un maximum pour délivrer la meilleure performance et, surtout, que je prenne du plaisir.» Même s’il n’atteint pas la finale, il sera «tout de même fier». «Ces derniers mois, j’ai appris énormément. Cela va m’aider pour mes futurs concerts. L’Eurovision est juste un bout de mon parcours.»

Votre opinion

0 commentaires