Hockey sur glace - Mark Barberio, un retour discret mais efficace
Publié

Hockey sur glaceMark Barberio, un retour discret mais efficace

Le défenseur canadien, qui venait de terminer de purger sa suspension datant des derniers play-off, a joué son premier match de l’exercice avec le LHC mardi à Fribourg.

par
Cyrill Pasche
Mark Barberio est de retour dans l’alignement du LHC. 

Mark Barberio est de retour dans l’alignement du LHC.

Freshfocus

Mark Barberio est revenu dans l’alignement du LHC sur la pointe des pieds. Le défenseur canadien, qui a d’ailleurs retrouvé son «C» de capitaine (Lukas Frick le portait jusqu’ici cette saison), a fait équipe avec Andrea Glauser pour sa «première» de la saison. Un match sobre, propre, sans prise de risques, avec une victoire 5-2 à la clé. «Cela s’est bien passé, a expliqué le Canadien après la victoire 2-5 de son équipe à Fribourg. Disons que je me sens à 90, 95% de mes capacités. J’ai bien pu soigner et me remettre de ma blessure à l’épaule. Il faut maintenant que je retrouve le rythme.»

Mark Barberio (au centre, numéro 44) a contribué à la victoire du LHC à Fribourg mardi. 

Mark Barberio (au centre, numéro 44) a contribué à la victoire du LHC à Fribourg mardi.

Freshfocus

Le retour de Barberio a coïncidé avec le meilleur match du LHC cette saison. Avec deux renforts étrangers sur la glace (le Slovaque Martin Gernat et Barberio), les Lions ont paradoxalement livré leur meilleure prestation offensive de l’exercice. «Nous n’avons rien fait de flamboyant. Nous avons juste mis des pucks sur le but et travaillé pour les exploiter», a fait remarquer le capitaine du LHC.

Tourner la page

La saison dernière s’était terminée en queue de poisson pour le Montréalais. Un seul but marqué en saison régulière, puis un dérapage en play-off contre son ex-coéquipier à l’Avalanche du Colorado, Sven Andrighetto, qui lui avait valu six matches de suspension, dont le solde vient d’être écoulé lors des quatre premiers matches de la saison en cours, ainsi qu’une amende de 8900 francs. «La saison dernière a été frustrante pour toutes sortes de raisons», a dit Barberio, qui a définitivement tourné la page sur l’exercice 2020-2021.

Face à Gottéron, Barberio (18’44’’ de temps de glace) a réussi son retour au jeu. Reste désormais à voir s’il sera incontournable aux yeux de son entraîneur John Fust, dans un effectif lausannois qui compte actuellement cinq renforts étrangers. Contre les Dragons, Barberio n’a d’ailleurs eu droit qu’à 46 petites secondes de jeu en supériorité numérique (contre 4’37’’ pour le Slovaque Martin Gernat et 3’49’’ pour Andrea Glauser). Un retour réussi, certes, mais sur la pointe des pieds.

Votre opinion