Publié

CinémaMark Ruffalo: «Le patron de Marvel a failli démissionner»

En désaccord avec Disney à propos du manque de superhéroïnes dans ses films, Kevin Feige, le patron de Marvel, a failli quitter son poste.

par
LeMatin.ch
L'acteur s'est réjoui du fait que les studios Marvel produisent de plus en plus de films inclusifs.

L'acteur s'est réjoui du fait que les studios Marvel produisent de plus en plus de films inclusifs.

Keystone

Mark Ruffalo, connu notamment pour avoir joué Hulk dans les «Avengers», a raconté au journal britannique «The Independent» que chez Disney on ne croyait pas du tout au succès d’un film avec des personnages féminins en tête d'affiche.

L'acteur américain raconte que Kevin Feige, à la tête des studios Marvel depuis 2009, s'est adressé aux patrons du studio Disney pour leur faire part de ses inquiétudes concernant le manque de films de superhéros au féminin, et a avoué qu'il n'était pas sûr qu’on lui confie encore le soin de produire de nouveaux films.

«Quand on a fait les premiers Avengers, Kevin Feige m'a dit : “Écoute, je ne serai peut-être pas là demain.” Et il était du genre : “Ike (Isaac Perlmutter, le plus grand actionnaire de Disney à l'époque) ne croit pas que quiconque ira voir un film de super-héros avec une femme. Donc si je suis encore là demain, vous saurez que j'ai gagné cette bataille”» a expliqué Mark Ruffalo au journal britannique.

Une bataille que le producteur a visiblement gagné avec la sortie de «Captain Marvel» en 2019, superhéroïne interprétée par Brie Larson. Un changement majeur pour le studio puisqu'il s'agit de la première femme leader du «Marvel Cinematic Universe» (MCU).

«Parce que Kevin voulait des super-héros noirs, des super-héros féminins, des super-héros LGBT, il a changé tout l'univers Marvel, s'est exclamé Ruffalo. Nous avons maintenant un super héros gay en route, nous avons des superhéros noirs, nous avons des superhéroïnes. Scarlett Johansson a son film qui sort, nous avons Captain Marvel, ils font ensuite Hulk-Femme. Aucun autre studio n'est aussi inclusif à ce niveau».

Avant de conclure: «Ils doivent le faire. C'est le put***n de monde!»

Cover Media/CBO

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!