La Chaux-de-Fonds: «Markus Jura Suisse» viré de son abribus!
Publié

La Chaux-de-Fonds«Markus Jura Suisse» viré de son abribus!

Après quatre mois passés au froid, le marginal qui vivait en vitrine a été déplacé et ses affaires évacuées, suite à l’intervention d’un psychiatre.

par
Vincent Donzé
1 / 11
L’évacuation du Markus Jura Suisse s’est déroulée en présence d’une patrouille et d’une ambulance.

L’évacuation du Markus Jura Suisse s’est déroulée en présence d’une patrouille et d’une ambulance.

DR Pierre-Yves Detrey
Couvertures et matelas évacués par les cantonniers.

Couvertures et matelas évacués par les cantonniers.

DR Pierre-Yves Detrey
L’expulsion s’est déroulée sous haute surveillance, avec bienveillance.

L’expulsion s’est déroulée sous haute surveillance, avec bienveillance.

DR Pierre-Yves Detrey

Voilà, après quatre mois passé dans un abribus de La Chaux-de-Fonds, «Markus Jura Suisse» a été interné au Centre neuchâtelois de psychiatrie de Préfargier, à Marin-Epagnier. «Il est monté dans l’ambulance de sa propre volonté et en ne souhaitant rien emporter du matériel qui se trouvait autour de lui», rapporte le conseiller communal Patrick Herrmann.

Une année avant Markus, un autre artiste marginal buvait sa bière et mangeait dans le même abribus, quand il pleuvait, mais sans y passer la nuit. Markus, il a fallu le déloger: «Quatre policiers, une ambulance: ça discutait dur», témoigne une voisine.

De son vrai nom Markus Schneider, toujours pieds nus, le marginal a marché jusqu’à l’ambulance en chaussettes, alors qu’un brancard était à disposition: «Un gendarme portait ses bottes», rapporte un témoin. Après le départ des secouristes, les cantonniers ont vidé l’abribus désormais fermé à clef. Après un nettoyage et une désinfection, il sera restitué aux usagers des Transports publics neuchâtelois.

«Un psychiatre est passé le voir»

Explication du conseiller communal Patrick Herrmann: «Un psychiatre est passé le voir la semaine passée et en est arrivé à la conclusion que Markus méritait une hospitalisation vu son état psychique. Reste à espérer que Markus se trouve mieux dans son nouvel environnement!»

Sujet du film «Le fils prodigue» tourné en 1996 par le cinéaste bâlois Edgar Hagen, l’artiste «Markus Jura Suisse» avait cessé de dessiner dans l’espace public les trois cercles concentriques entourés d’une date qui étaient sa marque de fabrique.

En automne, Markus se réchauffait au soleil, sur un banc. En hiver, il passait ses journées assis ou couché sur la banquette, en se ressaisissant à chaque visite. Sa présence en vitrine divisait la population, d’autant qu’il urinait dans des bouteilles au lieu d’utiliser les WC public situés à l’arrière du kiosque de la station «Marché», desservie par les lignes 302 et 352.

Publication supprimée

Les autorités l’ont toléré, les gendarmes lui apportaient parfois du café, mais la patience s’est arrêtée après les fêtes. Devant la violence des commentaires publiés sur la page Facebook «T’es de La Tchaux si…», la publication annonçant son expulsion a été supprimée.

De son vrai nom Markus Schneider, Markus Jura Suisse faisait de sa vie un manifeste, depuis le jour où, comme l’exprime ce marginal épris de liberté, «j’ai tout donné à l’État: ma ferme, ma femme et mes enfants». Son discours s’est disloqué, mais ses souvenirs des noms, des lieux et des dates sont restés intacts.

Markus Jura Suisse a choisi son mode de vie: la société ne l’a pas exclu.

Markus Jura Suisse a choisi son mode de vie: la société ne l’a pas exclu.

Lematin.ch/Sébastien Anex

Pour beaucoup, il était indomptable: «Il est d’une intelligence incroyable, super-sympa comme mec. Quand t’es révolutionnaire comme lui, tu peux discuter de tout. Il fait partie des fondamentalistes qu’il faut respecter, les seuls qui ouvrent un peu les yeux sur le système!» dit un client du kiosque.

«Délogé une première fois, il était de retour deux jours plus tard», rapporte le gérant du kiosque. Son constat: «Physiquement, il a chuté comme pas possible. Ces derniers jours, je regardais toujours s’il respirait». À Préfargier, Markus Jura Suisse va-t-il se rebaptiser Markus Neuchâtel Suisse?

Votre opinion

44 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Tony

09.01.2021, 15:32

Question? Qui va payer la facture???

la braise qui fait le grand feux

09.01.2021, 14:02

vous vouler gagner de l'argent avec nimporte quoi n'importe comment vous me donner envie de vomir les riches

la fumette du bistrot le taffick

09.01.2021, 14:01

bon les riches tout le temps vouloir gagner de l'argent sur le dos des pauvre vous me donner envie de vomir fouttre dehors ce type pour que des gens puissent prendre le bus et qu'on ferme les bistrot c'est n'importe quoi non mais