Publié

FootballMaroc - Le Mondial des clubs, "test" pour une candidature au Mondial-2026 (Blatter)

RABAT, 21 nov 2013 (AFP) - Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter, estime jeudi dans un quotidien marocain que le Mondial des clubs qui se déroulera en décembre au Maroc permettra de juger "de (sa) capacité" "à organiser une coupe du monde", en référence à l'édition 2026.

"Lorsque le Maroc a échoué dans sa candidature pour l'organisation de la coupe du monde 2010 (au profit de l'Afrique du sud, ndlr), le roi m'avait dit que son pays ne baisserait pas les bras (...). C'est ce que le monde va découvrir en décembre lors du Mondial des clubs", déclare M. Blatter dans un entretien au quotidien arabophone Al Massae. Le Maroc accueillera pour la première fois cette épreuve, du 11 au 21 décembre, et, d'après le patron de la Fifa, ce tournoi "est un véritable test pour le Maroc, pour voir de plus près sa capacité à organiser une coupe du monde". "L'Afrique attend son tour en 2026 après le Mondial-2014 au Brésil, la Russie en 2018 et le Qatar en 2022. Et j'espère que le Maroc sera lui aussi candidat à cette fête mondiale", a poursuivi Sepp Blatter. Le royaume doit également organiser l'édition 2014 du Mondial des clubs. Les rencontres se dérouleront dans de nouvelles enceintes de quelque 40.000 places, à Agadir (sud-ouest) et Marrakech (sud). La CAN-2015 est en outre programmée au Maroc, dans ces deux villes, ainsi qu'à Tanger et Rabat (nord-ouest). Dans son interview, M. Blatter revient par ailleurs sur l'invalidation par la Fifa de la récente élection d'un nouveau président de la Fédération marocaine (FRMF). Au terme d'une nuit de pourparlers des plus houleux, Fouzi Lekjaa, un cadre du ministère des Finances, avait été élu. Mais le comité d'urgence de la Fifa a appelé à de nouvelles élections au premier semestre 2014 --soit après le Mondial des clubs--, estimant que la FRMF n'avait pas respecté ses directives. "Nous avons plusieurs fois insisté auprès de la FRMF pour que celle-ci ne tienne pas son AG (le 10 novembre, ndlr), en précisant bien qu'elle ne respectait pas les règlements de la Fifa", a-t-il noté. Il a précisé que la décision prise par le comité d'urgence serait examinée lors du comité exécutif de la Fifa, "les 4 et 5 décembre au Brésil". gk-ob/mhc

(AFP)

Ton opinion