États-Unis - Matt Damon a énervé sa fille car il a utilisé cette insulte homophobe
Publié

États-UnisMatt Damon a énervé sa fille car il a utilisé cette insulte homophobe

Les propos de l’acteur américain de 50 ans ne sont pas du goût de tout le monde.

Matt Damon lors de la première du film «Stillwater» à New York le 26 juillet 2021.

Matt Damon lors de la première du film «Stillwater» à New York le 26 juillet 2021.

Getty Images

Ce dimanche 1er août, une interview de Matt Damon est parue dans le «Sunday Times». L’acteur américain de 50 ans y a expliqué avoir (enfin!) banni de son vocabulaire un mot. Ce mot, c’est «faggot», une insulte homophobe que l’on pourrait traduire en français par «pédé». Un terme jugé dégradant.

Pourtant, ce n’est que très récemment que Matt Damon s’en est rendu compte. Et ce, grâce à sa fille. Dans les colonnes du journal britannique, il raconte avoir employé l’insulte au cours d’un repas. «Elle a quitté la table», se rappelle-t-il. «Allez, c’est une blague, lui a alors lancé l’acteur. Je dis le mot dans le film «Deux en un».» Sa fille est alors montée dans sa chambre et a écrit «un très long et beau traité sur la dangerosité de ce mot. J’ai dit: «Je retire le mot. J’ai compris.», explique le comédien.

Les réactions pleuvent

Les réactions ne se sont pas fait attendre. «Donc Matt Damon a découvert «il y a quelques mois», dans un «traité» écrit par un enfant, qu’il n’était pas censé dire «pédé», a twitté le comédien Travon Free. «Il y a quelques mois. Il y a quelques mois.» Connu notamment pour ses rôles dans American Horror Story et Parks & Recreation, l’acteur Billy Eichner ironise et se demande «par quel mot Matt Damon a-t-il désormais remplacé» l’insulte.

Le journaliste du «Sunday Times», lui, se demande s’il n’a pas sorti ça pour faire parler de lui. «Matt Damon se lance dans le genre d’anecdote qui finit par faire les gros titres», écrit-il. Ce n’est effectivement pas une première pour l’acteur. Au cours d’une conférence de presse en 2015, il a par exemple estimé qu’il était préférable pour les acteurs LGBTQ+ de ne pas parler de leur orientation sexuelle au grand jour.

(LeMatin.ch)

Votre opinion