Football: Matthäus s'attaque encore à Favre
Publié

FootballMatthäus s'attaque encore à Favre

L'Allemand, consultant pour Sky, persiste et signe: à ses yeux, le Vaudois ne sera plus à Dortmund la saison prochaine.

par
Sport-Center
Matthäus contre Favre, le feuilleton médiatique prend de l'ampleur en Allemagne.

Matthäus contre Favre, le feuilleton médiatique prend de l'ampleur en Allemagne.

AFP/Keystone

Le torchon brûle entre Lothar Matthäus et Lucien Favre depuis le match perdu par Dortmund contre Munich (0-1). Une défaite certainement décisive dans l'optique du titre de champion d'Allemagne. Sur le plateau dans la chaîne Sky, qui diffuse la Bundesliga dans le pays, le consultant avait affirmé que le Vaudois ne serait plus à la tête du BVB la saison prochaine.

«Lulu» avait répondu

Interrogé sur les critiques dont il est régulièrement la cible en Allemagne, «Lulu» avait répondu qu'il «parlerait dans quelques semaines». Une phrase que Matthäus a interprétée à chaud comme l'annonce d'un départ: «J'ai tout de suite pensé à sa démission à la fin de la saison et à l'arrivée de Niko Kovac sur le banc du BVB», avait-il réagi en direct.

Une conclusion hâtive selon Lucien Favre qui a directement répondu à l'ancienne vedette du Bayern Munich dans les colonnes de Bild: «C'est vraiment incroyable et pour moi ce n'est pas acceptable. Ce qu'on a fait avec ma phrase est complètement fou. Je n'ai jamais rien dit de tel (ndlr: qu'il démissionnerait), et je ne l'ai même pas sous-entendu...» Visiblement très remonté, «Lulu» avait conclu: «Il fait son travail, moi le mien.» 1-1, balle au centre.

Episode III

Ce bouillant duel à distance a connu un nouvel épisode lundi. Dans la chronique qu'il tient régulièrement pour le site internet de Sky, Lothar Matthäus a réitéré ses propos. «Je m'en tiens à ma première impression, écrit-il. Je ne pense pas que Favre sera au BVB la saison prochaine.»

Le consultant s'attaque tout d'abord aux dirigeants du BVB qui rêvent de trouver «le clone de Jürgen Klopp». Un ersatz qui n'existe pas selon Matthäus qui estime que le club n'a pas suffisamment donné de crédit et défendu tous les entraîneurs en place depuis le départ de celui qui fait aujourd'hui les beaux jours de Liverpool.

Kovac, le chouchou de Matthäus

Une fois cette précision apportée, l'ancien mari de Lolita Morena règle ses derniers comptes avec Lucien Favre, affirmant qu'il avait manqué de courage en ne titularisant pas Can et Sancho face au Bayern. Matthäus conclut en rappelant à nouveau que Kovac serait le remplaçant idéal de «Lulu».

Dans l'attente d'un quatrième épisode dans ce bras de fer médiatique, les discussions autour du futur de l'entraîneur suisse vont s'intensifier ces prochaines semaines en Allemagne.

Votre opinion