08.03.2016 à 18:41

Cyclisme - Paris-NiceMatthews vainqueur après un sprint houleux

Nacer Bouhanni avait passé la ligne de la 2e étape de Paris-Nice en tête. Mais il a été rétrogradé.

Nacer Bouhanni a été sanctionné par le jury des commissaires qui l'ont puni pour avoir gêné Matthews (à dr.), qu'il a touché dans les 20 derniers mètres.

Nacer Bouhanni a été sanctionné par le jury des commissaires qui l'ont puni pour avoir gêné Matthews (à dr.), qu'il a touché dans les 20 derniers mètres.

Keystone

L'arrivée de la 2e étape de Paris-Nice a été houleuse. Nacer Bouhanni, qui a passé la ligne en tête, a été rétrogradé, la victoire revenant au maillot jaune Michael Matthews, qui a donc conservé sa tunique.

L'Australien Michael Matthews (Orica) a enlevé la 2e étape de Paris-Nice à Commentry, au terme d'un sprint houleux marqué par la rétrogradation du Français Nacer Bouhanni, le premier à avoir franchi la ligne. Bouhanni a été sanctionné par le jury des commissaires qui l'ont puni pour avoir gêné Matthews.

Les deux hommes ont d'ailleurs failli chuter. Les images de la TV ont montré clairement que Bouhanni avait changé de trajectoire et avait tassé le maillot jaune.

«C'était très chaud», a reconnu Bouhanni après le numéro involontaire d'acrobates réalisé en duo avec Matthews dans les 20 derniers mètres de cette étape froide, la plus longue de l'épreuve (213,5 km). Le Français, évidemment très déçu de cette nouvelle occasion ratée après avoir déjà pris la troisième place lundi, a rejeté l'accusation d'avoir fermé le passage à Matthews.

«Il a changé sa ligne et m'a poussé sur la barrière, a rétorqué l'Australien. J'allais très vite et sans son geste, je pense que j'aurais gagné assez facilement.»

L'Australien a ainsi remporté sa deuxième victoire en trois jours après son succès dans le prologue. Il a empoché aussi 10 secondes de bonification. L'Italien Niccolo Bonifazio a été classé à la 2e place devant Bouhanni, finalement classé 3e de l'étape. Le Norvégien Alexander Kristoff a pris la 4e place, à 1 seconde, devant le Français Arnaud Démare.

Mercredi, la 3e étape arrive au Mont Brouilly, au-dessus des vignobles du Beaujolais. Le parcours, long de 168 kilomètres à partir de Cusset, finira au sommet de la côte de 3 kilomètres à 7,7 % de pente moyenne.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!