Ski alpin: Mauro Caviezel a appris la patience

Publié

Ski alpinMauro Caviezel a appris la patience

Le Grison, souvent frappé par la malchance, aborde avec confiance les épreuves de vitesse de ce week-end à Lake Louise.

Mauro Caviezel lors de la finale de la Coupe du monde FIS à Aspen, dans le Colorado.

Mauro Caviezel lors de la finale de la Coupe du monde FIS à Aspen, dans le Colorado.

archive/photo d'illustration, Keystone

Mauro Caviezel se dit «déjà content» d'avoir recouvré la santé. Il aborde avec confiance la descente et le super-G à Lake Louise, bien qu'il n'ait encore jamais marqué de points de Coupe du monde dans l'Alberta. Il a suivi une bonne préparation, sans blessure.

Pouvoir se préparer sans bobos ni douleurs est tout sauf une évidence pour Caviezel (29 ans), souvent frappé par la malchance. La liste de ses blessures est longue, des ligaments croisés au ménisque en passant par la main, l'épaule, le tibia... Il a même manqué deux saisons pleines en raison d'un genou gauche en compote à la fin 2011. Sa fracture du péroné en septembre 2015 a aussi été un coup très dur.

Le Grison dit aujourd'hui avoir appris la patience. Il se dit «déjà content» d'avoir recouvré la santé. Ses entraînements de super-G se sont très bien passés. Il a pu rivaliser avec Beat Feuz et Patrick Küng, grâce notamment à ses progrès en glisse. Le médaillé de bronze du combiné des derniers Mondiaux à St-Moritz se sent prêt à reprendre le fil de son excellente fin de saison de l'hiver dernier, marquée par un podium en super-G à Aspen, outre son bronze mondial. Une surprise aux JO PyeongChang reste possible avec ce skieur dont le talent a toujours été reconnu.

(si)

Ton opinion