05.06.2020 à 20:49

Mauvaise opération pour Gladbach

Football

Battu à Freiburg, le Borussia, avec Sommer et Elvedi, risque de perdre la quatrième place en Bundesliga.

Yann Sommer n’a pu empêcher la défaite des siens.

Yann Sommer n’a pu empêcher la défaite des siens.

Keystone

Mönchengladbach, avec Yann Sommer et Nico Elvedi (sorti à la 81e) mais toujours sans Breel Embolo et Denis Zakaria (blessés), a manqué vendredi une occasion en or de consolider sa quatrième place en Bundesliga, qualificative pour la Ligue des champions, en concédant à dix une défaite inattendue 1-0 à Freiburg.

A quatre journées de la fin, le Borussia, qui joue sa meilleure saison depuis 1984, reste bloqué en quatrième position avec 56 pts. Mais ses concurrents directs pour la Ligue des champions jouent ce week-end.

Leverkusen, 56 pts également, devra réaliser un exploit pour prendre un point contre le Bayern Munich (samedi 15h30). Mais Leipzig (58 pts) peut en revanche faire le trou quasi-définitivement en recevant la lanterne rouge Paderborn.

Domination stérile

Dans le huis clos imposé par le coronavirus, Marcus Thuram et ses coéquipiers ont pourtant dominé, surtout dans la première heure, mais leur incapacité à transformer leurs occasions leur a coûté très cher.

Et en deuxième période, l'attaquant international allemand (deux sélections) Nils Petersen a ouvert le score pour Fribourg sur son premier ballon 67 secondes après son entrée en jeu, d'une tête puissante à la réception d'un coup franc (1-0, 58e).

Pléa voit rouge

Dix minutes plus tard, le Français Alassane Pléa, l'homme clé de l'attaque du Borussia cette saison (10 buts, 11 passes décisives), a été exclu pour un deuxième carton jaune. Dans la foulée, l'arbitre a également montré un carton rouge au directeur sportif du Borussia Max Eberl, coupable d'avoir protesté un peu vigoureusement, derrière son masque anti-coronavirus.

La sanction est très lourde de conséquences, puisque Pléa sera suspendu la semaine prochaine pour la réception du Bayern Munich, un match capital dans la course à la qualification pour la Ligue des champions.

Ironie du calendrier, le juge de paix de cette course à la C1 pourrait désormais être le Bayern Munich. Avec déjà une main sur le «Schale», le trophée du champion, le Rekordmeister joue successivement contre Leverkusen samedi, avant de recevoir Mönchengladbach la semaine prochaine.

Les deux équipes rhénanes auront là un avant-goût du plus haut niveau de ce qui les attend peut-être la saison prochaine en Europe.

Afp

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!