Confidences: McCartney «tellement heureux» de s’être réconcilié avec Lennon avant sa mort
Publié

ConfidencesMcCartney «tellement heureux» de s’être réconcilié avec Lennon avant sa mort

L’ex-Beatles a confié se réjouir d'avoir enterré la hache de guerre avec son complice, avant que ce dernier ne disparaisse tragiquement le 8 décembre 1980.

par
Cover Média
C’est à la radio que Paul McCartney (à d.) a fait des confidences concernant sa relation tumultueuse avec John Lennon.

C’est à la radio que Paul McCartney (à d.) a fait des confidences concernant sa relation tumultueuse avec John Lennon.

AFP/Capture écran BBC Radio 2

Paul McCartney a avoué au fils de John Lennon, Sean, qu'il était heureux d'avoir pu se réconcilier avec son camarade des Beatles avant son assassinat. Les deux amis d'enfance s'étaient en effet brouillés lorsque les Beatles s'étaient séparés en 1970, mais avaient mis leurs différends derrière eux avant que le chanteur d'Imagine ne soit tragiquement abattu en décembre 1980.

«Je dis toujours aux gens, l'une des meilleures choses pour moi, c'est qu'après toutes les conner**s liées aux Beatles et toutes les disputes et les problèmes, (.. .) même après tout ça, je suis tellement content que les choses soient redevenues comme avant avec ton père, a-t-il déclaré à Sean Lennon lors du dernier épisode de la série «John Lennon at 80» sur BBC Radio 2. Cela aurait vraiment, vraiment été une source de chagrin pour moi si nous ne nous étions pas réunis. C'était tellement beau que nous l'ayons fait et cela me donne vraiment de la force.»

Alors que Paul McCartney et John Lennon ont co-écrit certains des plus grands succès des Beatles, tels que «Love Me Do» et «All You Need is Love», leur style n'était apparemment pas aussi brillant, lorsque le groupe a débuté. «Certaines chansons n’étaient pas très bonnes, a déclaré Paul. Il y en avait quelques-unes qui étaient clairement faites par de jeunes auteurs-compositeurs qui ne savaient pas trop comment s'y prendre. Il y en avait une qui s'appelait «Just Fun».»

Le chanteur de 78 ans a également révélé que malgré le fait que son ami soit mort il y a maintenant 40 ans, son héritage perdure et influence toujours son propre processus d'écriture. «J'écris quelque chose et je me dis: " Oh, mon Dieu, c'est horrible." Et puis: '' que dirait John?" Et ensuite, je me dis : «Ouais, tu as raison. C'est horrible. Il faut changer ça." Et donc je change ça, et je sais d'après certains rapports qu'il a fait des choses similaires. Si je sortais un disque, il disait: '’Bon sang… Faut que j'aille en studio. Je dois essayer de faire mieux que Paul.'’»

Votre opinion

6 commentaires