Actualisé 12.06.2020 à 11:39

Suisse Meilleur accès des personnes handicapées aux transports publics

Bus, trains ou encore téléphériques devront s’adapter afin d’être plus accessibles aux fauteuils roulants, selon des ordonnances mises à jour par Berne vendredi.

Les autocars devront être dotés d'au moins deux places pour chaises roulantes (archives).

Les autocars devront être dotés d'au moins deux places pour chaises roulantes (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Les personnes handicapées pourront accéder plus facilement aux transports publics. Le Conseil fédéral a mis à jour vendredi deux ordonnances en ce sens. Les nouvelles dispositions entreront en vigueur le 1er novembre 2020.

Les autocars de grandes lignes devront être dotés d'au moins deux places pour chaises roulantes, précise le gouvernement dans un communiqué. Des toilettes conformes aux besoins des personnes handicapées devront aussi être mises à disposition.

Les téléphériques devront eux disposer d'une aire de manœuvre suffisante pour les fauteuils roulants. Et leurs systèmes d’information des clients ou d’appel d’urgence dans les cabines devront être accessibles aux personnes handicapées.

Inclinaison fixée

Pour le trafic ferroviaire, l'inclinaison maximale entre le quai et le train a été fixée. La mesure ne concerne toutefois pas les gares du réseau principal situées sur des courbes et dans lesquelles des voies en dévers ont été aménagées pour permettre un passage rapide des trains. Les angles d'inclinaison peuvent y être plus grands. Le personnel ferroviaire assistera alors la clientèle si nécessaire.

Une plate-forme publique d’information sur la conformité aux besoins des handicapés doit en outre être mise en place. Les données permettront de développer de nouvelles applications visant à faciliter l’utilisation des transports publics par les personnes handicapées.

Harmonisation européenne

Plusieurs réglementations techniques ont également été mises à jour, comme les prescriptions de freinage pour les chemins de fer à voie étroite. L'idée est de tenir compte de l’évolution dans le secteur ferroviaire avec du matériel roulant plus récent et plus rapide, ainsi que du perfectionnement des freins, explique le gouvernement.

Le paquet de révision comprend encore l’adoption de diverses réglementations européennes ainsi que des mises à jour dans d’autres domaines techniques. Il s'agit de simplifier davantage le trafic ferroviaire international et de l’harmoniser au niveau européen.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!