Actualisé

PortraitMélenchon, l'empêcheur de tourner en rond

A la tête d'un jeune parti, Jean-Luc Mélenchon est aujourd'hui crédité de plus de 14% d'intentions de vote. Au point de donner du fil à retordre à ses anciens camarades socialistes.

par
Marion Moussadek
Jean-Luc Mélenchon, président du Front de Gauche, le parti qu'il a créé pour se démarquer du Parti socialiste «trop mou» à son goût après avoir œuvré pour lui durant 31 ans, pourrait être le troisième homme. Il recueille 13, 5% des intentions de vote.

Jean-Luc Mélenchon, président du Front de Gauche, le parti qu'il a créé pour se démarquer du Parti socialiste «trop mou» à son goût après avoir œuvré pour lui durant 31 ans, pourrait être le troisième homme. Il recueille 13, 5% des intentions de vote.

AFP

Il nous plaint. Jean-Luc Mélenchon «plaint» les Suisses. Nous avons été assez influençables pour rejeter l'initiative qui voulait nous octroyer deux semaines de vacances supplémentaires. Pauvres de nous, qui nous laissons «intimider par le patronat», pense-t-il. Pauvres de nous, qui vivons dans «le coffre-fort de tous les voyous de la Terre». S'il est élu, il viendra chercher un à un les voyous français. Mais qui est ce tribun, volontiers provocateur à ses heures?

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!