TV: Mélissa parle de Quesada: «Il était en train de me violer»
Actualisé

TVMélissa parle de Quesada: «Il était en train de me violer»

Une victime présumée a témoigné sur le plateau de «Touche pas à mon poste». Un récit glaçant qui s'est déroulé alors qu'elle avait 17 ans.

par
FDA

Les témoignages continuent d'affluer concernant Christian Quesada, après sa mise en examen pour «détention et diffusion d'images pédopornographiques». Le dernier en date a été apporté, mardi 16 avril, sur le plateau de «Touche pas à mon poste». La victime présumée, Mélissa, raconte qu'en 2017, elle a écrit au champion des «12 coups de midi» pour le féliciter de son record de participation.

Rapidement, la jeune femme alors âgée de 17 ans confie au joueur son rêve le plus cher: assister à l'émission «Touche pas à mon poste». C'est alors que le candidat de TF1 va lui proposer de la faire venir avec lui, tandis qu'il était invité sur le plateau quelques jours plus tard. Une proposition que Mélissa accepte, tandis que Christian Quesada lui propose de tout payer, aussi bien les transports que l'hôtel.

Il lui touche les cuisses et l'embrasse

Mais rapidement, Christian Quesada se fait de plus en plus insistant envers la jeune fille. Ils sont d'abord alors allés dans un bar où il lui aurait touché les cuisses et les mains. Puis ils se sont retrouvés dans la chambre d'hôtel. «Il était allongé sur le lit, et il t'a dit de venir à côté de lui...», commence Cyril Hanouna.

Mélissa reprend: «Je n'osais pas trop, je suis allée à côté de lui et là il a commencé à me faire des bisous sur la bouche... donc au bout de cinq minutes j'ai mis ma main devant. Il a osé me l'enlever pour me refaire des bisous. Du coup, je me mets à pleurer et je me suis tournée sur le côté, dos à lui.

«Il a profité de ma confiance»

C'est alors que Mélissa rapporte que Christian Quesada lui a dit qu'il n'y avait pas de quoi pleurer en ajoutant «Tu te sens en sécurité avec moi, tu vas réaliser ton rêve, tu vas voir Cyril et Camille.»

En sécurité? La victime présumée rétorque: «Il était en train de me violer. Il a profité de ma confiance pour en arriver là.»

Votre opinion