Football: Même les chevaux ont des protège-tibias

Publié

FootballMême les chevaux ont des protège-tibias

On ignore si l'Angleterre-Panama de cet après-midi sera un match dur. Mais les nombreux équidés présents dans les rues de Nijni-Novgorod ont tout prévu.

par
Simon Meier
Nijni-Novgorod
Parce qu'il n'y a pas que Neymar qui a les tibias fragiles (photo: S.M.)

Parce qu'il n'y a pas que Neymar qui a les tibias fragiles (photo: S.M.)

Entre des Panaméens qui doivent absolument relever la tête après leur entrée en lice compliquée (défaite 3-0 contre la Belgique), et des Anglais réputés pour leur engagement, la partie pourrait être physique, heurtée, cet après-midi à Nijni-Novgorod (coup d'envoi 14h).

En attendant, dans les rues de la cinquième ville de Russie (1,3 million d'habitants), tout était très calme – il faut dire que la température (32 degrés à l'ombre) n'incite pas à l'agitation excessive. Supporters panaméens et britanniques – étonnamment, les premiers semblent plus nombreux –, pas la moindre escarmouche à déplorer. Amigos, friends. Et comme les hooligans russes semblent avoir décidé de se tenir à l'écart de cette Coupe du monde, jusqu'ici, tout va bien.

Mais on ne sait jamais... C'est sans doute la raison pour laquelle les centaines de chevaux montés par la police, qui quadrillent Nijni-Novgorod, ont décidé d'arborer, entre autres accessoires, des protège-tibias. Précaution de rigueur ou volonté de se moquer en peu de ces «danseuses» de footballeurs, toujours à se rouler par terre?

Ton opinion