Bruxelles: Menaces d'attentat: trois suspects relâchés

Publié

BruxellesMenaces d'attentat: trois suspects relâchés

Les trois derniers suspects interpellés jeudi dans le cadre de l'enquête sur des menaces d'attentats pendant les fêtes ont été libérés vendredi.

1 / 150
Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, les victimes se reconstruisent pas à pas, en attendant le procès. (Mercredi 13 novembre 2019)

Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, les victimes se reconstruisent pas à pas, en attendant le procès. (Mercredi 13 novembre 2019)

Keystone
L'avocat d'Abdeslam demande à ce que le procès où doit comparaître le seul survivant du commando des attentats de Paris, prévu lundi prochain à Bruxelles, soit reporté. D'autre part, «le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée», a affirmé de son côté sur son site internet la chaîne publique RTBF. Le prévenu ne sera pas extrait de sa cellule en France pour l'audience en Belgique. (13 décembre 2017)

L'avocat d'Abdeslam demande à ce que le procès où doit comparaître le seul survivant du commando des attentats de Paris, prévu lundi prochain à Bruxelles, soit reporté. D'autre part, «le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée», a affirmé de son côté sur son site internet la chaîne publique RTBF. Le prévenu ne sera pas extrait de sa cellule en France pour l'audience en Belgique. (13 décembre 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, sera remis à la Belgique le temps de son procès pour une fusillade pendant sa cavale, mais des discussions continuent sur les conditions de ce transfert sous haute sécurité. (27 novembre 2017)

Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, sera remis à la Belgique le temps de son procès pour une fusillade pendant sa cavale, mais des discussions continuent sur les conditions de ce transfert sous haute sécurité. (27 novembre 2017)

AFP

«Dans le cadre de l'instruction menée à Bruxelles sur les menaces d'attentats qui viseraient des lieux emblématiques de la capitale, les trois dernières personnes arrêtées ont été libérées après audition», a indiqué le parquet dans un communiqué.

Dès jeudi en fin d'après-midi, le parquet avait annoncé la libération de trois autres personnes interpellées plus tôt dans la journée. Mardi, le parquet avait évoqué des menaces «sérieuses» d'attentat au moment de l'annonce de l'inculpation des deux hommes, qui viseraient «des lieux emblématiques de Bruxelles».

Sept perquisitions ont eu lieu jeudi matin dans différents quartiers de Bruxelles, ainsi qu'une commune limitrophe, Leuuw-Saint-Pierre, au sud-ouest de la capitale. Aucune arme n'a été retrouvée, mais les enquêteurs ont saisi du matériel informatique et des téléphones, ainsi que du matériel d'airsoft : ce sport, qui se pratique en treillis militaire à l'extérieur, utilise des reproductions d'armes à feu.

(ats)

Ton opinion