Football: Mercato: l'Angleterre a fait très fort
Publié

FootballMercato: l'Angleterre a fait très fort

Avec 1,4 milliard de dépense, le Royaume-Uni a cassé sa tirelire pour renforcer leurs équipes. Les gros championnats européens ont déboursé plus de quatre milliards.

par
Christian Maillard
Alisson Becker, passé de la Roma à Liverpool cet été, est l'un des plus gros transferts qui a été réalisés en Angleterre pendant le mercato.

Alisson Becker, passé de la Roma à Liverpool cet été, est l'un des plus gros transferts qui a été réalisés en Angleterre pendant le mercato.

KEYSTONE

Cinq virgule trois milliards de francs suisses! Ou si vous préférez les chiffres: 5,3 milliards. Ce n'est pas le prix d'achat d'un FA/18. Et c’est un peu plus que la valeur du stock de munitions de l’armée suisse (3,5 millards). Mais cela reste dérisoire par rapport aux 157 milliards qui ont été misés, cet été, par les parieurs durant le Mondial russe.

Reste que cinq virgule trois milliards de francs suisses, ça en jette! C'est la somme considérable qui a été dépensée durant le mercato d’été par les clubs de football du monde entier. Où, vous vous en doutez bien, le record appartient aux cinq grands championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, France et Italie) qui ont déboursé 4,09 milliards de francs pour se renforcer. Soit une hausse de 6,6% par rapport à 2017.

Avec notamment les transferts des gardiens Alisson Becker à Liverpool qui a dépassé les 67 millions et de Kepa Arrizabalaga à Chelsea pour 90,4 millions, c’est le Royaume-Uni avec un total de 1,4 millard d'euros (1,58 milliards de francs) qui a fait le plus de folie devant l'Italie (1 milliard) et l'Espagne.

C’est ce qu’a révélé, mercredi, une étude de l'International transfer match system (ITMS) de la Fifa qui l’a effectuée durant la période allant du 1er juin au 1er septembre 2018, durant laquelle 182 des 211 fédérations membres avaient leur marché des transferts ouvert.

Votre opinion