Actualisé 04.07.2019 à 17:53

InterviewMeryl Streep: «Je suis vieille mais j'assume mon âge»

Elle a fêté ses 70 ans le 22 juin dernier et fascine les téléspectateurs dans le rôle de la grand mère, dans la saison 2 de «Big Little Lies», actuellement diffusée sur RTS Un.

par
Henry Arnaud, Los Angeles
Meryl Streep a rejoint Nicole Kidman et Reese Witherspoon dans la seconde saison de «Big Little Lies».

Meryl Streep a rejoint Nicole Kidman et Reese Witherspoon dans la seconde saison de «Big Little Lies».

DR- HBO

C'est à Los Angeles que Meryl Streep a accordé cette entrevue au «Matin», à l'occasion de la promo des épisodes inédits de «Big Little Lies».

Est-ce que Nicole Kidman et Reese Witherspoon, qui sont actrices mais aussi productrices de «BLL», ont du vous supplier de les rejoindre?

Juste un petit peu car j'aime me faire désirer (rires). La réalité est que j'ai adoré la mini-série et vu tous les épisodes. Nous nous sommes retrouvées à la cérémonie des Golden Globes et je les ai rejointes pour les féliciter. Quand elles m'ont proposé d'être la grand mère Mary-Louise, j'ai accepté sans même lire de scénario.

Vous êtes la belle mère de Céleste, jouée par Nicole Kidman. Que dire de la dynamique de votre duo?

Mary-Louise adore Céleste, même si elle a des façons bizarres de le lui montrer. C'est cela aussi qui m'a plu dans «BLL». Chacune de ces femmes a sa part de mystère. Dans l'histoire, ce que l'on ne dit pas et presque plus important que ce que l'on montre.

Est-il vrai que l'auteure du roman «Big Little Lies», Liane Moriarty, a écrit ce personnage en pensant à vous ?

C'est ce que Nicole Kidman m'a dit car Mary-Louise est mon vrai prénom, et pas Meryl... Mais je refuse de la croire (rires).

Vous venez de célébrer vos 70 ans. Est-ce que la retraite vous tente?

Dans le showbiz, le mot «retraite» n'existe pas. Je suis vieille, par rapport à la quasi majorité de mes partenaires sur chaque projet, mais j'assume mon âge! Certains pensent que je joue la comédie depuis le 19e siècle (rires). J'ai l'impression d'être parfois honorée comme si j'étais centenaire. Je ne veux rien de tout cela, je suis juste une comédienne qui fait son travail.

Les stars de Hollywood parlent de plus en plus de la qualité des projets en télévision, par rapport au cinéma. Qu'en pensez-vous?

Je n'ai jamais fait de différence entre télé et ciné. C'est la qualité qui m'attire. Un de mes premiers tournages, à la fin des années 70, était destiné à la télé, dans «Holocaust» qui n'avait pas été très bien accueilli par les critiques à l'époque. C'est pourtant devenu une mini série culte. En Allemagne, «Holocaust» a créé un tremblement de terre, lors de sa diffusion, car c'était la première fois que les jeunes Allemands découvraient la réalité de leur histoire passée. J'affectionne les projets qui poussent les téléspectateurs à réfléchir sur un sujet de société.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!