Publié

BerneMesures prolongées pour la réinsertion des chômeurs âgés

Le Conseil fédéral a décidé d’étendre jusqu’en 2024 un programme de réinsertion pour demandeurs d’emploi en difficulté, ainsi qu’un projet-pilote pour personnes en fin de droit.

Selon le gouvernement, le prolongement de ces deux mesures garantit qu’un plus grand nombre de personnes en bénéficient.

Selon le gouvernement, le prolongement de ces deux mesures garantit qu’un plus grand nombre de personnes en bénéficient.

KEYSTONE

Deux des mesures pour que les entreprises recourent d’abord à la main-d’œuvre en Suisse pour couvrir leurs besoins en travailleurs qualifiés seront prolongées. Destinées à réinsérer les chômeurs les plus âgés et les personnes en fin de droit, elles pourront être utilisées jusqu’à fin 2024.

Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prolonger ces deux mesures qui touchent à l’assurance chômage. Limitées à l’origine jusqu’à fin 2022, elles n’ont pas pu être poursuivies durant la crise du coronavirus.

Le premier projet concerne un programme d’impulsion visant à réinsérer les demandeurs d’emploi difficiles à placer, en particulier les chômeurs plus âgés. Le second instrument est un projet pilote conçu pour les personnes en fin de droits, qui leur facilite l’accès à des mesures de soutien à la formation et à l’emploi.

Durant la crise du coronavirus, l’assurance-chômage s’est concentrée sur les répercussions des mesures prises pour lutter contre la pandémie. Le prolongement de ces deux mesures garantit qu’un plus grand nombre de personnes en bénéficient, estime le gouvernement.

En mai 2019, le Conseil fédéral avait adopté – sous l’impulsion des partenaires sociaux – sept mesures économiques et sociales visant à favoriser le recours à la main d’œuvre suisse. Parmi elles figurait aussi la rente-pont pour les chômeurs âgés.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!