Cisjordanie: Meurtrier présumé d'une Israélienne arrêté
Publié

CisjordanieMeurtrier présumé d'une Israélienne arrêté

Le Premier ministre israélien a annoncé que la maison du jeune homme qui a poignardé à mort une femme, dimanche, sera détruite.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé que la maison de l'adolescent palestinien soupçonné d'avoir tué une Israélienne dimanche dans une colonie de Cisjordanie occupée sera détruite. Israël a, par ailleurs, arrêté mardi le jeune homme accusé de ce meurtre.

L'armée israélienne a diffusé une vidéo présentée comme l'arrestation de l'auteur présumé de l'attaque contre une mère de famille israélienne. Sur les images, des hommes armés, casqués et le visage masqué progressent à pas de loup en pleine nuit vers le domicile du suspect.

Ils communiquent par signes à l'intérieur de la maison. Puis ils surprennent une ou deux personnes apparemment dans leur sommeil.

Père incrédule

«Je n'y crois pas une seconde», a affirmé à l'agence de presse afp le père de l'accusé, dans leur maison de Beit Amra, à quelques kilomètres d'Otniel. «Même s'il me disait que c'est lui, je ne le croirais pas. Mon fils a 15 ans. Il passe sa vie à l'école ou à la maison».

En partant, les soldats israéliens lui ont dit que sa maison serait détruite et que lui et les siens seraient déportés à Gaza, a-t-il rapporté.

Nouvelle attaque

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n'a pas attendu la fin des investigations pour annoncer, lors d'une visite inopinée à Otniel: «Nous allons détruire la maison du terroriste».

«La haine qui a causé ce meurtre a une origine: c'est la campagne d'incitation menée par l'Autorité palestinienne et d'autres éléments comme le Mouvement islamique et le Hamas. Et il serait temps que la communauté internationale en finisse avec son hypocrisie et appelle les choses par leur nom», a-t-il dit.

Une nouvelle attaque au couteau, de nouveau contre une femme, a été commise lundi et de nouveau à l'intérieur d'une colonie. L'agresseur de cette dernière, un Palestinien de 17 ans, a été blessé par balles et capturé.

(ats)

Votre opinion