France: MHD: «Mon grand frère a été victime d'agression policière!»

Publié

FranceMHD: «Mon grand frère a été victime d'agression policière!»

Le rappeur a partagé une vidéo sur laquelle on voit des agents s'en prendre à deux hommes: 800'000 vues en 24 heures sur les réseaux sociaux.

par
JFA
MHD sur son compte Instagram. «Partagez au maximum la vidéo, ce genre de délit ne doit pas être un quotidien dans nos quartiers» avait écrit le rappeur.

MHD sur son compte Instagram. «Partagez au maximum la vidéo, ce genre de délit ne doit pas être un quotidien dans nos quartiers» avait écrit le rappeur.

Instagram/mhdofficiel

Quand un artiste qui compte plus de 2 millions d'abonnés sur Instagramet Twitterposte une vidéo sur les réseaux sociaux, c'est un euphémisme de dire qu'elle sera vue et relayée à vitesse grand V. C'est ce qui est arrivé avec les images partagées par MHD le 4 octobre 2018 et qui mettent en cause des policiers.

«Aujourd'hui, aux environs de 18h, mon grand frère a été victime d'agression policière en bas de chez moi! Voilà comment la police traite les jeunes dans nos quartiers! (...) On va mettre fin à cet abus de pouvoir! Partagez au maximum la vidéo, ce genre de délit ne doit pas être un quotidien dans nos quartiers», a écrit le rappeur de 24 ans en légende d'images sur lesquelles on voit des agents s'en prendre à deux hommes.

MHD n'a pas précisé le contexte dans lequel cette vidéo a été tournée. Tout juste écrit-il que son frère sortait du sport. Contactée par le Huffington Post, la préfecture de police n'a pas réagi. Selon les informations du «Parisien», la scène s'est déroulée dans le XIXe arrondissement de Paris, où vit MHD, dans le cadre d'une opération de contrôle et de sécurisation. Les deux hommes auxquels s'en prennent les policiers sur la vidéo ont été placés en garde à vue et une enquête a été ouverte, a indiqué une source au journal.

En outre, toujours d'après «Le Parisien», l'Inspection générale de la police nationale a ouvert une enquête sur demande du parquet de Paris pour «violence par personne dépositaire de l'autorité publique et en réunion».

En moins de 24 heures, les images ont été vues plus de 800'000 fois sur Instagram et Twitter et ont attiré l'attention de Mathieu Kassovitz, réalisateur du film «La Haine» notamment, qui l'a partagée en commentant: «La police. Ces hommes courageux qui font respecter les lois.»

Ton opinion