France - Michaël Gregorio opéré: le chanteur et humoriste ne pouvait plus parler
Publié

FranceMichaël Gregorio opéré: le chanteur et humoriste ne pouvait plus parler

Le soir de la première de son spectacle en février 2020, l’artiste français avait senti sa voix défaillir à cause d’un problème de santé.

Michaël Gregorio lors de la célébration de ses dix ans de carrière, en 2016.

Michaël Gregorio lors de la célébration de ses dix ans de carrière, en 2016.

Getty Images

En février 2020, Michaël Gregorio présentait devant une salle comble son nouveau spectacle «L’Odyssée de la voix» pour lequel il a travaillé pas moins de 300 chansons, et ce pour le plus grand plaisir des oreilles de ses fans. Toutefois, le soir de cette première, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour l’artiste, qui a fait «une petite hémorragie». Un «coup de fouet laryngé», qui s’avérera quelques jours plus tard plus grave que ce qu’il s’imaginait. En effet, l’humoriste a dû être opéré comme il le révèle dans le «Parisien», ce mardi 19 octobre.

«On a découvert qu’il y avait d’autres problèmes. Des polypes, des nodules…», explique-t-il. L’imitateur pensait que de simplement laisser reposer sa voix aurait aidé. Mais ce n’était pas suffisant. Selon ses médecins, seulement une opération pouvait venir à bout du problème. «Au départ, je n’en avais vraiment pas envie», confie Michaël Gregorio, précisant que ce qu’il craignait alors le plus n’était pas de «perdre sa voix parlée», mais de ne pas savoir «dans quelle mesure (elle allait) retrouver son élasticité». «Au début, je voulais trouver d’autres solutions plus ou moins cartésiennes. J’ai tout fait: médecines douces, demander là-haut», admet-il.

Rassuré par des témoignages

Une opération finalement inévitable, à laquelle Michaël Gregorio s’est finalement résolu, «rassuré» par les témoignages d’artistes, comme Hélène Ségara et Natalie Dessay, qui sont aussi passées par là. «Il y a eu quelques complications, les médecins ont un peu galéré, mais je ne regrette pas. Je n’ai pas récupéré ma voix à l’identique, mais j’ai gagné autre chose», confie-t-il.

Après cette opération, le chanteur explique avoir eu une longue convalescence, où pendant dix jours notamment, il lui était déconseillé de parler, mais aussi, d’éternuer et de tousser. «Au bout d’une semaine, quand les médecins m’ont dit: «Allez-y, parlez», j’avais l’impression de marcher sur des œufs», a-t-il confié en précisant qu’il ne peut pas encore chanter quelques artistes de son répertoire. Il sera le 22 janvier 2022 à Montreux.

(Lematin.ch)

Votre opinion