Michael J. Fox et Diane Warren seront récompensés aux Oscars
Publié

HollywoodMichael J. Fox et Diane Warren seront récompensés aux Oscars

L’acteur et l’auteure-compositrice recevront tous les deux un prix pour leur impact sur le monde du cinéma.

Le Conseil des gouverneurs de l’Académie des arts et des sciences du cinéma a voté pour remettre des prix à Michael J. Fox et Diane Warren. Euzhan Palcy et Peter Weir sont aussi sur la liste.

Le Conseil des gouverneurs de l’Académie des arts et des sciences du cinéma a voté pour remettre des prix à Michael J. Fox et Diane Warren. Euzhan Palcy et Peter Weir sont aussi sur la liste.

Getty

Michael J. Fox et Diane Warren font partie des stars qui recevront des statuettes honorifiques aux Oscars cette année. Le Conseil des gouverneurs de l’Académie des arts et des sciences du cinéma a voté pour remettre des prix à Diane Warren, Euzhan Palcy et Peter Weir, tandis que la star de «Retour vers le Futur» recevra le prix humanitaire Jean Hersholt. Tous les quatre recevront leurs statuettes lors de la 13e remise des prix des gouverneurs de l’Académie, à Los Angeles, le 19 novembre.

«Le conseil de l’Académie est honoré de reconnaître quatre personnes qui ont apporté une contribution indélébile au cinéma et au monde en général, a déclaré le président de l’organisation, David Rubin. Le plaidoyer inlassable de Michael J. Fox pour la recherche sur la maladie de Parkinson, ainsi que son optimisme sans limite illustrent l’impact qu’une seule personne peut avoir sur le changement de l’avenir de millions de personnes. » L’acteur de 61 a annoncé fin 2020 qu’il arrêtait sa carrière d’acteur.

Record de nominations sans victoire

Diane Warren, la musicienne et auteure-compositrice qui, avec 13 nominations aux Oscars, détient le record du plus grand nombre de nominations sans victoire, a été saluée comme une artiste dont «la musique et les paroles ont amplifié l’impact émotionnel d’innombrables films et inspiré des générations d’artistes musicaux».

Euzhan Palcy, réalisatrice martiniquaise notamment connue pour son premier film en 1983, «Rue Cases-Nègres», et Peter Weir, le réalisateur de «L’année de tous les dangers», ont tous deux été félicités pour leur carrière de cinéastes révolutionnaires.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion