Coronavirus – Michel Cymes atteint par le Covid-19 malgré deux doses de vaccin
Publié

CoronavirusMichel Cymes atteint par le Covid-19 malgré deux doses de vaccin

Le médecin à la retraite a témoigné lors de son passage dans «On est en direct» ce samedi 20 novembre.

par
Lematin.ch
Michel Cymes sur le plateau d’«On est en direct» sur France 2, ce samedi 20 novembre.

Michel Cymes sur le plateau d’«On est en direct» sur France 2, ce samedi 20 novembre.

Capture d’écran France 2

Michel Cymes était invité sur le plateau d’«On est en direct», ce samedi 20 novembre. Il a apporté son éclairage, en tant que médecin retraité, sur la nouvelle hausse des cas en Europe et a évoqué «une situation assez inquiétante».

L’animateur de France Télévisions a tout de même souhaité tempérer: «Elle est inquiétante et en même temps, le fait qu’on soit quand même une très grande majorité à être vacciné (ndlr: en France), fait que c’est plutôt rassurant parce qu’on ne fera pas de forme grave de la maladie.» Puis, il a révélé qu’il avait attrapé le Covid-19, il y a trois semaines malgré ses deux injections du vaccin. «On ne va pas raconter des bobards, le vaccin n’empêche pas [de l’attraper], mais ça vous protège contre les formes graves», a expliqué le médiatique médecin.

«Les gens non vaccinés contaminent beaucoup plus»

Michel Cymes a également ajouté que le vaccin «empêche de contaminer les gens», car «les gens non vaccinés contaminent beaucoup plus, sont beaucoup plus contagieux que les personnes qui sont vaccinées». Il a ensuite détaillé l’une des raisons pour laquelle il a pu être contaminé.

«J’avais été parmi les premiers vaccinés pour médiatiser la vaccination et j’avais dépassé les six mois, j’étais à huit, neuf mois après ma deuxième injection», a-t-il confié avant de décrire ses symptômes durant cette période: «J’ai eu deux jours où j’avais un rhume, j’ai perdu le goût et l’odorat pendant trois semaines, je l’ai récupéré.» Léa Salamé, qui co-présente l’émission aux côtés de Laurent Ruquier, a ensuite objecté que la récupération du goût et de l’odorat pouvait tarder, malgré une double vaccination. «Oui, on peut tarder à le récupérer. Il se trouve que je suis ORL (ndlr: oto-rhino-laryngologiste), donc je me suis un peu shooté pour que ça accélère les choses», a-t-il conclu.

Votre opinion