France - Michel Drucker donne des nouvelles inquiétantes de Bernadette Chirac

Publié

FranceMichel Drucker donne des nouvelles inquiétantes de Bernadette Chirac

L’animateur a donné quelques détails sur l’une de ses dernières rencontres avec la veuve de Jacques Chirac.

Bernadette Chirac a fêté ses 88 ans le 18 mai dernier.

Bernadette Chirac a fêté ses 88 ans le 18 mai dernier.

AFP

Le 26 septembre 2019, Jacques Chirac disparaissait à l’âge de 86 ans. Une perte immense, surtout pour son épouse, Bernadette Chirac. Pour rendre hommage à son ami, Michel Drucker a décidé de diffuser ce dimanche 26 septembre, un épisode de «Vivement Dimanche», consacré à l’ancien président de la France. L’animateur a également réalisé une interview de Claude Chirac, la fille du couple. Cette dernière a donné des nouvelles sur l’état de santé de sa mère, qui est préoccupant depuis plusieurs années.

«Ça va, ça va comme ça peut aller»

Invité sur le plateau de «C à Vous», ce jeudi 23 septembre, le présentateur de France 2 a aussi partagé quelques détails concernant l’ancienne première dame. «Ça va, ça va comme ça peut aller», a-t-il expliqué. Une réponse assez évasive et pas très rassurante. D’autant plus que l’animateur précise ses propos en se souvenant du dernier entretien qu’il a eu avec Bernadette Chirac: «J’ai fait une interview il y a quelques années, avant qu’elle ne parle plus, parce que j’ai fait pendant dix ans avec elle des émissions pour les personnes âgées. Et la dernière année, j’ai été obligé d’aller l’interviewer chez elle, et c’était très compliqué.»

L’interview qu’il a eue avec Claude Chirac a également été l’occasion pour Michel Drucker, d’évoquer l’hommage populaire de Jacques Chirac aux Invalides: «Ça a été un moment tout à fait fondamental pour nous, pour ma mère, pour mon mari, pour mon fils, pour moi. Chacune de ces personnes qui est venue, qui a fait la démarche de venir pour lui dire au revoir, nous a apporté une petite part de réconfort qui nous a vraiment aidés, tous, à surmonter ce moment (…) de souffrance. Et grâce à toutes ces personnes qui sont venues spontanément, ça a été un moment moins difficile à surmonter, pour ma mère en particulier», a-t-elle expliqué.

(LeMatin.ch)

Ton opinion