Polémique - Philippe Etchebest et Michel Sarran poussent un coup de gueule contre les repas clandestins
Publié

PolémiquePhilippe Etchebest et Michel Sarran poussent un coup de gueule contre les repas clandestins

Les juges de «Top Chef» trouvent «lamentable» que des cuisiniers réputés acceptent de participer à ce genre d’événement.

Philippe Etchebest et Michel Sarran lors de leurs interviews ce 5 avril 2021.

Philippe Etchebest et Michel Sarran lors de leurs interviews ce 5 avril 2021.

Capture d’écran

Des journalistes ont filmé en caméra cachée un repas clandestin organisé par Pierre-Jean Chalençon dans son hôtel particulier, le Palais Vivienne. Le reportage a été diffusé sur M6. On y voit des invités ne portant pas le masque, ne respectant pas les gestes barrières et participer à un repas composé notamment de caviar proposé à partir de 160 euros. Une séquence qui a suscité beaucoup d’interactions sur les réseaux.

Michel Sarran, invité de l’émission «C à vous», ce lundi 5 avril, a poussé un coup de gueule contre les organisateurs de ces repas et les chefs qui y participent. «C’est lamentable», a commencé le juré de «Top Chef», avant d’ajouter: «C’est scandaleux, parce que ça discrédite une profession, dans une période qui est assez compliquée pour nous. Je trouve que ce n’est pas respectueux par rapport à tous les restaurateurs qui font des efforts colossaux, parce que même si nous avons des aides - elles substantielles, oui, elles correspondent à peu près à 30% du chiffre d’affaires, ce qui correspond aux frais fixes, c’est une belle aide - mais ce n’est pas là-dessus qu’on vit.»

Michel Sarran révèle avoir été contacté pour cuisiner dans des dîners clandestins. «On m’a proposé de faire des repas privés, que j’ai refusés», a-t-il révélé. «J’ai toujours refusé. Je ne comprends pas que des personnes puissent aller dans ces restaurants. Je suis désolé, moi personnellement, je me suis battu dès le début: il faut que les règles soient strictes, on respecte, point barre, sinon on ouvre.»

Le chef n’a pas voulu dévoiler l’identité de ceux qui lui ont fait une offre. Il a tout de même précisé: «Ce n’était pas des organisateurs. C’était une démarche privée où il fallait que j’accompagne seize personnes et que je fasse des repas. Je n’ai pas voulu. Ce n’était pas dans un restaurant mais dans des lieux prestigieux et je m’y suis complètement opposé.»

Quant à ceux qui comme lui ont été contactés, mais qui ont accepté, il espère «qu’ils vont être réprimandés, qu’ils vont avoir des amendes et qu’ils vont rembourser l’argent que leur a donné l’état». «Et j’aimerais bien qu’ils se rendent compte du mal qu’ils font à notre profession parce que je crois qu’ils se sentent au-dessus des lois, avec des arguments qui sont complètement délirants.»

Même son de cloche chez Philippe Etchebest. Invité ce lundi 5 avril sur BFM TV, il n’a pas mâché ses mots. Il s’est dit scandalisé par les images qu’il a découvertes. «C’est lamentable et débile», a-t-il résumé. «Quelle image on va ressortir de ça, nous, les restaurateurs? On s’est battu pour obtenir des aides, on fait tout pour pouvoir rouvrir rapidement et le plus normalement possible. Mais, aujourd’hui, une poignée d’individus salissent notre profession.»

S’il affirme ne pas avoir été au courant de l’organisation de dîners clandestins, il reconnaît cependant que «des gens essaieront toujours de tricher». «Mais ces gens-là doivent être punis», demande-t-il. «Je suis vraiment choqué de tout ça.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion