Ski alpin: Michelle Gisin est notre surprise du jour

Publié

Ski alpinMichelle Gisin est notre surprise du jour

Retrouvez le troisième épisode de la chronique de nos deux envoyés spéciaux dans la station des Dolomites. Ce samedi, place à la descente féminine (11h).

La photo de vendredi

C’est dans le décor majestueux des Dolomites que vont se dérouler les deux descentes du week-end. Les femmes ouvriront les feux samedi (11h), imitées par les hommes dimanche (11h). Les descendeurs attendent juste quelques adaptations du parcours pour le deuxième entraînement prévu samedi à 13h. 

C’est dans le décor majestueux des Dolomites que vont se dérouler les deux descentes du week-end. Les femmes ouvriront les feux samedi (11h), imitées par les hommes dimanche (11h). Les descendeurs attendent juste quelques adaptations du parcours pour le deuxième entraînement prévu samedi à 13h.

AFP

L’anecdote

Ester Ledecka n’est pas une skieuse comme les autres. Double championne olympique 2018 (de snowboard puis de ski en super-G), la Tchèque sera une candidate pour une médaille en descente ce samedi à Cortina. Il y a quelques semaines à Crans-Montana, «STR» a été victime d’une grosse chute qui lui a lacéré le visage. Elle s’en est amusée sur un message Instagram (ci-dessus), dévoilant son «lifting».

On a voulu savoir si Ledecka était désormais rétablie. «Oui, je vais mieux. Regardez, mon visage est à nouveau fabuleux!», a lancé la skieuse de 25 ans, en ôtant son masque et en adressant un baiser imaginaire digne de Marilyn Monroe.

La phrase du jour

«C’est trop dur comme question! (rires). Une médaille aux Mondiaux est toujours quelque chose d’exceptionnel, peu importe le métal.»

Corinne Suter, à qui le Blick a demandé si elle signerait avant la course pour une médaille d’argent en descente.

La surprise de la cheffe

«I am back». C’est une Michelle Gisin conquérante qui a décroché sa place pour la descente de samedi lors des deux entraînements. L’Obwaldienne brille en technique cette saison (5 podiums, dont une victoire en slalom) mais se cherche encore en vitesse. «Ces deux dernières années ont été très difficiles. J’ai dû mener une guerre mentale contre moi-même. Je pense que je suis enfin en train de la gagner. Après le super-G de jeudi (ndlr: elle a terminé 8e), j’étais très émue à mon retour à l’hôtel. Tous ces souvenirs douloureux sont remontés à la surface.»


Michelle Gisin évoque le terrible accident de son frère Marc en décembre 2018 à Val Gardena. Elle avait dû s’élancer trois jours plus tard sur la même piste alors que son aîné était encore dans le coma. Aujourd’hui, le descendeur a complètement récupéré (et pris sa retraite sportive) mais sa sœur gardait encore des séquelles de cet événement traumatisant. Désormais, la blessure de la skieuse d’Engelberg a cicatrisé. Attention à elle lors de cette descente.

Le prono du Matin.ch

1. Lara Gut-Behrami (SUI)

2. Tamara Tippler (AUT)

3. Breezy Johnson (USA)

Le podium d’Åre 2019

1. Ilka Štuhec (SLO)

2. Corinne Suter (SUI)

3. Lindsey Vonn (USA)

Le chiffre

1956: Les Suissesses Madeleine Berthod (en descente) et Renée Colliard (en slalom) avaient triomphé lors des JO de Cortina il y a 65 ans. Les deux skieuses sont les premières romandes à décrocher l’or olympique. «Cela me rappelle bien des souvenirs de suivre ces Mondiaux de Cortina, a expliqué la Vaudoise Madeleine Berthod, qui vient de fêter ses 90 ans et qui ne rate pas une course à la télévision. Mais je dois avouer que je reconnais plus la piste où j’ai gagné. Cela commence à dater, tout ça.»

(Sport-Center)

Ton opinion