06.04.2019 à 07:34

AutomobilismeMick Schumacher: «C'était très émouvant»

Après avoir effectué ses premiers tours de roue au volant d'une Ferrari, le fils de Michael a avoué son émotion.

par
afp
1 / 5
Entouré des mécaniciens de la Scuderia Ferrari, Mick Schumacher s'apprête à effectuer quelques tours de circuit à Bahreïn avec la SF90 de la firme italienne.

Entouré des mécaniciens de la Scuderia Ferrari, Mick Schumacher s'apprête à effectuer quelques tours de circuit à Bahreïn avec la SF90 de la firme italienne.

AP
Il s'agit d'un moment spécial pour Ferrari et la famille Schumacher. Michael, le père du jeune pilote de 20 ans, avait connu les plus belles années de sa carrière dans les bolides au cheval cabré, remportant 5 championnats du monde (2000-2004).

Il s'agit d'un moment spécial pour Ferrari et la famille Schumacher. Michael, le père du jeune pilote de 20 ans, avait connu les plus belles années de sa carrière dans les bolides au cheval cabré, remportant 5 championnats du monde (2000-2004).

AP
Schumi junior a été invité à tester une F1 dès la première session d'essais internationaux, mardi. Mercredi, il effectuera d'autres tours au volant d'une Alfa Romeo.

Schumi junior a été invité à tester une F1 dès la première session d'essais internationaux, mardi. Mercredi, il effectuera d'autres tours au volant d'une Alfa Romeo.

AP

Mick Schumacher, fils du septuple champion du monde de F1 Michael Schumacher, était heureux et ému de ses premiers essais avec Ferrari, l'écurie fétiche de son père, qu'il a effectués mardi à Bahreïn.

«C'était très émouvant, pas seulement pour moi, mais pour tous ceux qui étaient là, a affirmé le pilote de 20 ans. Ce sont des portes qui s'ouvrent. Ça me donne des opportunités de travailler avec des ingénieurs de F1 de Ferrari à Maranello. Je peux y apprendre des choses très importantes pour mon avenir, et que je peux déjà utiliser en F2», a-t-il poursuivi.

Le jeune Allemand, qui débute cette saison en F2, a effectué mardi 56 tours d'essais sur le circuit de Sakhir à Bahreïn au volant de la Ferrari SF90 de 2019.

Aucun plan d'avenir

«J'ai été très direct et très ouvert dans les retours que j'ai donnés, pour montrer où je voyais encore un potentiel d'amélioration, a-t-il raconté. Même si c'est difficile, si on ne connaît pas encore bien la voiture et si on ne sait pas encore où sont les limites. La vitesse en courbe est vraiment fascinante, la voiture avance comme sur des rails».

Après deux saisons en F4 puis en F3, il assure n'avoir encore «aucun plan» précis pour une éventuelle accession à la catégorie reine. «J'ai couru mon premier week-end en F2, maintenant je vais voir comment ça évolue. J'ai fait un test en F1, mais pour le moment je suis toujours complètement concentré sur la F2», affirme-t-il.

Mick Schumacher a pris les 8e et 6e places des deux premières courses de F2 le week-end passé à Bahreïn.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!