France - Mickaël Vendetta: «Le vaccin obligatoire, c’est comme un viol»
Publié

FranceMickaël Vendetta: «Le vaccin obligatoire, c’est comme un viol»

L’ex-candidat de télé-réalité s’est fait remarquer avec cette phrase choc suite aux nouvelles annonces d’Emmanuel Macron.

par
LeMatin.ch
Mickaël Vendetta ne cédera pas au vaccin contre la Covid-19.

Mickaël Vendetta ne cédera pas au vaccin contre la Covid-19.

Instagram

Depuis le 12 juillet 2021, chacun y va de son petit commentaire à la suite de la nouvelle allocution télévisée d’Emmanuel Macron concernant l’extension du pass sanitaire. Cette fois-ci, c’est au tour de Mickaël Vendetta de donner son avis. Et on peut dire que sa publication n’est pas passée inaperçue.

Lundi dernier, l’ancien candidat de télé-réalité de 33 ans n’a pas apprécié ce qu’il a entendu à la télévision. Le président de la République a expliqué que le vaccin était désormais obligatoire pour le personnel soignant et que les récalcitrants se verraient sanctionnés. Il a également été expliqué que le pass sanitaire serait étendu. À partir d’août prochain par exemple, il faudra le présenter pour se rendre au restaurant, au cinéma ou encore au théâtre. Nombreux sont donc les Français à avoir pris rendez-vous.

Mickaël Vendetta, lui, ne compte pas se faire vacciner malgré les nouvelles mesures. Et il l’a fait savoir avec un message choc. «Le vaccin obligatoire, c’est comme un viol. Une pénétration sans consentement», peut-on lire. La publication est légendée: «Non, je ne me ferai pas violer par Big Pharma.» Une comparaison au viol qui a beaucoup fait réagir en commentaires.

Certains se sont rangés de son côté, d’autres n’ont pas caché leur indignation. En novembre dernier, il s’était également fait remarquer sur le réseau social après avoir relayé une théorie complotiste au sujet de la 5G.

Votre opinion