Etats-Unis: Micros dans le bureau ovale: Washington élude
Actualisé

Etats-UnisMicros dans le bureau ovale: Washington élude

Interpellé à la suite des étranges tweets de Trump, le porte-parole de la Maison-Blanche refuse de donner une explication.

«James Comey ferait bien d'espérer qu'il n'existe pas d'enregistrements de nos conversation», a tweeté le président. (Vendredi 12 mai 2017)

«James Comey ferait bien d'espérer qu'il n'existe pas d'enregistrements de nos conversation», a tweeté le président. (Vendredi 12 mai 2017)

Le porte-parole de la Maison-Blanche a refusé vendredi d'exclure la possibilité que Donald Trump enregistre ses conversations dans le Bureau ovale, après le tweet de menace à peine voilé de ce dernier destiné à l'ex-patron du FBI qu'il a limogé.

«Ce n'est pas une menace»

«James Comey ferait bien d'espérer qu'il n'existe pas d' enregistrements de nos conversations avant qu'il ne commence à faire des révélations à la presse!», a tweeté le président des Etats-Unis, un jour après avoir déclaré qu'il avait dîné avec James Comey et eu au moins deux coups de téléphone avec lui depuis son arrivée au pouvoir.

Interrogé sur la signification exacte de ce tweet, Sean Spicer a refusé de donner la moindre explication: «Le président n'a rien d'autre à ajouter», a-t-il déclaré à plusieurs reprises. «Ce n'est pas une menace. Il a seulement mis en en avant des faits. Le tweet parle de lui-même», a-t-il encore dit.

Scandale du Watergate

«Oui ou non, le président des Etats-Unis enregistre-t-il les conversations qui ont lieu dans le Bureau ovale ?», a insisté un journaliste. «Le président n'a pas d'autre commentaire à faire», a éludé son porte-parole.

Le tweet matinal de Donald Trump a réveillé le souvenir de son prédécesseur Richard Nixon qui enregistrait ses conversations téléphoniques et dans le Bureau ovale à l'insu de ses interlocuteurs, une habitude qui se retourna contre lui dans le scandale du Watergate qui mena à sa chute.

(AFP)

Votre opinion