Métavers - Microsoft va «surfer sur la prochaine vague de l’internet»
Publié

MétaversMicrosoft va «surfer sur la prochaine vague de l’internet»

Le patron Satya Nadella a réaffirmé les ambitions de son groupe bien placé dans le secteur du jeu vidéo.

Satya Nadella, patron de Microsoft.

Satya Nadella, patron de Microsoft.

REUTERS

Le vétéran de l’informatique Microsoft a de nouveau engrangé des ventes et profits solides sur tous les fronts fin 2021, et entend bien s’en servir pour investir dans les jeux vidéo et la construction du fameux «métavers».

«Nous nous sentons très bien placés pour surfer sur ce qui est essentiellement, je pense, la prochaine vague de l’internet», a déclaré mardi Satya Nadella, le patron de Microsoft, lors d’une conférence sur les résultats trimestriels du groupe.

La semaine dernière, il a annoncé son projet de rachat des studios Activision Blizzard (Call of Duty, Candy Crush) avec, en ligne de mire, le métavers, ces univers parallèles où doivent se fondre les réalités humaine, augmentée et virtuelle, via les écrans, lunettes de réalité augmentée (AR) et casques de réalité virtuelle (VR).

Cette transaction de 69 milliards de dollars serait la plus importante opération de fusion-acquisition à avoir jamais lieu dans la tech.

«Paris payants»

Or les jeux vidéo sont considérés comme les précurseurs du métavers. Le jeu n’est qu’une des composantes de plateformes comme Roblox ou Minecraft (qui appartient à Microsoft), dont les utilisateurs, notamment adolescents, se servent aussi simplement pour se retrouver.

«Les joueurs investissent déjà dans leurs avatars et bâtissent des mondes dans Minecraft», a noté Satya Nadella.

D’autres portes entrouvertes

Il compte aussi sur les activités plus «traditionnelles» du groupe, aussi bien pour générer des revenus que pour créer des passerelles avec les nouveaux univers immersifs.

«Sur Teams il va y avoir des réunions via Mesh», la plateforme de collaboration en réalité augmentée ou virtuelle, a mentionné le dirigeant. «Ces réunions commenceront sur des écrans, ordinateurs ou téléphones portables, et deviendront de plus en plus immersives» avec les équipements adéquats.

Analystes prudents

Mais certains analystes expriment des doutes sur la capacité du groupe de Redmond à avancer aussi vite.

D’abord parce que l’acquisition d’Activision Blizzard va prendre du temps. Ensuite parce que la sortie de pandémie pourrait se traduire par une baisse de la demande et donc des recettes.

«Nous avons vu de nombreuses stars du début du Covid devenir des anges déchus», a souligné Scott Kessler, un expert du cabinet Third Bridge, pas certain que la croissance du numérique liée aux mesures de restrictions sanitaires soit «durable».

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires