Tennis: «Mieux pour l’ambiance sans loge intermédiaire»
Publié

Tennis«Mieux pour l’ambiance sans loge intermédiaire»

Découvrez les premières images du court central qui accueillera la Laver Cup à Palexpo. Un terrain monté de toutes pièces.

par
Mathieu Aeschmann
Genève
1 / 5
Vue sur le court.Petite visite dans les coulisses de la LaverCup à quelques jours des matchs de prestige qui vont se dérouler à Palexpo.Copyright: Bastien Gallay

Vue sur le court.Petite visite dans les coulisses de la LaverCup à quelques jours des matchs de prestige qui vont se dérouler à Palexpo.Copyright: Bastien Gallay

Vue depuis le haut de la tribune.Petite visite dans les coulisses de la LaverCup à quelques jours des matchs de prestige qui vont se dérouler à Palexpo.Copyright: Bastien Gallay

Vue depuis le haut de la tribune.Petite visite dans les coulisses de la LaverCup à quelques jours des matchs de prestige qui vont se dérouler à Palexpo.Copyright: Bastien Gallay

L'entrée principale ou les spectateurs vont rentrer dans l'enceinte de la manifestation.Petite visite dans les coulisses de la LaverCup à quelques jours des matchs de prestige qui vont se dérouler à Palexpo.Copyright: Bastien Gallay

L'entrée principale ou les spectateurs vont rentrer dans l'enceinte de la manifestation.Petite visite dans les coulisses de la LaverCup à quelques jours des matchs de prestige qui vont se dérouler à Palexpo.Copyright: Bastien Gallay

Cette fois, c’est parti. Après Roger Federer et Nick Kyrgios lundi, Sascha Zverev et Fabio Fognini ont foulé mardi le court noir, estampillé Laver Cup, de Palexpo. Une installation créée de toutes pièces contrairement aux deux éditions précédentes, à l’O2 Arena de Prague puis au United Center de Chicago. «J’ai parlé avec les gens de Mercedes, dont je pars du principe qu’ils sont neutres: eh bien ils m’ont dit que c’était le meilleur court, se réjouissait Roger Federer lundi. J’étais un peu surpris car à Chicago, c’était déjà quelque chose.»

Passée sa surprise, le Bâlois avait toutefois une explication pour ce qui semble être une première réussite. «Notre grand atout à Palexpo, c'est d'avoir pu construire ce que l'on voulait, au niveau des gradins et tout autour. Ici, tout était à faire, contrairement à Prague ou Chicago qui sont des salles à l’année. Or on a choisi de pas construire des loges intermédiaires («skyboxes»), qui sont utiles pour les gros sponsors mais enlèvent un peu d'ambiance. Je me réjouis d’y jouer.»

Autre attraction, l’énorme «Fan Zone» qui jouxte le stade, avec notamment un court d’entraînement vitré qui permettra aux fans d’approcher de très près leurs idoles. Ouvert dès jeudi midi, cette Fan Zone réunira aussi un écran géant, une galerie interactive «Hall of Fame» retraçant l’histoire du tennis, un mini-court Swiss Tennis et bien sûr nombre stands de nourriture. L’entrée est à 20 francs le jeudi (avec entraînement public sur le central), 15 francs dès le vendredi (10 fr. pour les enfants).

Votre opinion