28.08.2015 à 16:51

InitiativeMieux protéger les victimes de violences domestiques

Une commission du National soutient une initiative pour davantage de logements afin de protéger les victimes de violences domestiques.

Les cantons doivent garantir suffisemment de logements aux victimes de violences.

Les cantons doivent garantir suffisemment de logements aux victimes de violences.

DR/Photo d'illustration

Une commission des affaires juridiques du National soutient de justesse une initiative parlementaire de Jacqueline Fehr (PS/ZH). Les cantons doivent avoir suffisamment de capacités d'hébergement pour mettre à l'abri des victimes de violence.

Le vote est tombé par 9 voix contre 8 et 2, ont indiqué ce vendredi 28 août les services du Parlement. Le texte de la socialiste demande que l'obligation des cantons de garantir un nombre suffisant de places soit inscrite dans la loi sur l'aide aux victimes.

Pour la majorité de la commission, les travaux en cours démontrent qu'il y a un besoin de légiférer et qu'il est adéquat de soutenir l'initiative. La minorité juge au contraire que ces travaux vont déjà dans la direction demandée. Elle invoque notamment le projet de ratification de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d«Istanbul).

Le dossier passe dans les mains de la commission du Conseil des Etats. Si celle-ci donne son feu vert, un projet législatif pourra être élaboré.

Matthias Schranner

Verhandlungsprofi

Der Verwaltungsjurist Matthias Schranner arbeitete sechs Jahre für die deutsche Polizei als Undercover-Fahnder im Drogenmilieu, bevor er Verhandlungsführer für Fälle von Bankraub und Kidnapping wurde. Danach machte er sich als Verhandlungsprofi mit Büro in Zürich selbstständig. Sein Institut berät Politiker, aber vor allem globale Firmen bei harten Verhandlungen. (TA)

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!