Publié

TessinMigration: deux nouveaux suspects interpellés

Le nombre de suspects dans l'affaire de corruption qui touche le Service des migrations tessinois s'élargit.

Le Service de migration tessinois est dans le viseur de la justice.

Le Service de migration tessinois est dans le viseur de la justice.

Keystone

Un collaborateur du Département cantonal des finances et de l'économie, ainsi qu'un agent d'assurances sont soupçonnés d'avoir transmis des autorisations de séjour en Suisse à des étrangers qui n'y avaient pas droit.

Les deux hommes, âgés de 28 et 27 ans, sont des Suisses domiciliés dans la région de Bellinzone, a annoncé jeudi le Ministère public tessinois. Ils auraient favorisé le séjour illégal de personnes au Tessin et dans d'autres cantons en leur fournissant des adresses fictives

Durant son temps libre

La justice tessinoise souligne que l'employé cantonal a commis les méfaits durant son temps libre et que les délits dont il est accusé n'ont rien à voir avec son activité professionnelle. Les autorités n'excluent pas des développements ultérieurs dans cette affaire

Le Conseil d'Etat et le Parlement se sont mis d'accord la semaine dernière pour charger l'ancien président du Tribunal administratif cantonal Lorenzo Anastasi de rédiger un rapport d'ici fin avril.

14 interpellations

L'affaire touche des anciens, mais aussi des employés actuels du Service de migration, ainsi qu'un jeune entrepreneur en construction de la région de Bellinzone. Avec des acolytes, ce dernier est accusé d'avoir transmis des autorisations de séjour illégales à des étrangers.

L'homme âgé de 25 ans aurait empoché plusieurs milliers de francs. Au total, quatorze personnes ont désormais été interpellées. Les délits vont du vol à la corruption, en passant par la traite d'êtres humains, la falsification de documents ou les infractions à la loi fédérale sur les étrangers.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!