Alimentation  - Migros fait un pas en faveur d’une information plus transparente 
Publié

Alimentation Migros fait un pas en faveur d’une information plus transparente

Le géant orange affiche désormais un étiquetage nutritionnel clair et bien en vue sur les emballages de ses marques propres.

par
lgb
L’étiquetage a l’avantage de faciliter la comparaison des produits. (Image d’illustration)

L’étiquetage a l’avantage de faciliter la comparaison des produits. (Image d’illustration)

Migros 

Dans les traces de Nestlé et Danone, Migros a à son tour décidé d’apposer le Nutri-score sur tous ses produits alimentaires de marques propres. Cet étiquetage nutritionnel coloré, bien en vue sur la face avant des denrées, constitue un grand pas en faveur d’une information plus transparente, se félicite la fédération romande des consommateurs.

«Une belle victoire»

Le géant orange avait entamé une phase de test sur des lignes de substituts de viande, ainsi que sur le poisson, avant de prendre la décision d’étendre la pratique à toute sa gamme. Pour la FRC et ses consœurs de l’Alliance SKS et ACSI, engagées depuis 10 ans dans le développement d’un étiquetage nutritionnel compréhensible, «cette étape représente une belle victoire» commune pour les distributeurs, fabricants et consommateurs.

Le Nutri-score est une échelle de cinq couleurs, associée à des lettres de A à E, qui marque les aliments composés. L’évaluation tient compte de la teneur en sucres, sel, énergie et graisses saturées, ainsi que des composants positifs tels que fruits et légumes, légumineuses, fibres, protéines, etc. L’étiquetage a l’avantage d’être immédiatement compréhensible, de faciliter la comparaison entre les produits, afin d’effectuer des achats plus sains.

En test chez Coop

Danone avait ouvert la voie en avril quant à son adoption, suivi de Nestlé en 2020, puis l’entreprise thurgovienne Bschüssig ce printemps. Certains fabricants français comme Fleury Michon ou McCain l’utilisent également en Suisse. Du côté de Coop, qui a fait une première expérience pilote, le groupe communiquera sa stratégie fin avril. Quant au hard discounter Aldi, il poursuit un test sur deux marques propres.

ALDI introduit un nouveau logo pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Avec le nouveau logo «Souvent, on peut me consommer plus longtemps», qui vient s’ajouter à la date de consommation recommandée (DCR), le détaillant ALDI SUISSE souhaite sensibiliser les consommateurs et éviter autant que possible que des aliments soient jetés à la poubelle. Dans un premier temps, le logo sera ainsi visible sur certains produits laitiers réfrigérés, annonce le discounter dans un communiqué.

«La DCR inquiète de nombreux consommateurs et a souvent pour conséquence que des denrées alimentaires encore consommables sont jetées. Notre nouveau logo placé à côté de la DCR incite à examiner les produits à l’aide de ses sens avant de les jeter. En effet, de nombreux produits peuvent être consommés plus longtemps qu’on ne le pense», ajoute Jérôme Meyer, directeur national d’ALDI SUISSE.

Votre opinion