Arctique: Mike Horn a été récupéré sain et sauf
Actualisé

ArctiqueMike Horn a été récupéré sain et sauf

L'aventurier et son compagnon Borge Ousland, épuisés et affamés, ont pu rejoindre le navire de secours la nuit dernière.

par
lematin.ch
Les deux guides partis à leur rencontre, Aleksander Gamme et Bengt Rotmo, en rouge, entourent Borge Ousland et Mike Horn sur cette photo postée ce matin sur le compte Instagram de l'explorateur.

Les deux guides partis à leur rencontre, Aleksander Gamme et Bengt Rotmo, en rouge, entourent Borge Ousland et Mike Horn sur cette photo postée ce matin sur le compte Instagram de l'explorateur.

Instagram/Mike Horn

«À environ minuit la nuit dernière, nous avons reçu un message du navire «Lance» nous annonçant que Mike Horn et Borge Ousland avaient finalement pu rejoindre le bateau sains en saufs. D'autres détails suivront», a annoncé de dimanche vers 8 heures du matin le compte Instagram de l'explorateur.

L'aventurier de Château-d'Œx (VD) tentait la traversée de l'océan arctique à skis en compagnie de Borge Ousland. L'idée était notamment de constater les conséquences du réchauffement climatiques. Ce sont justement celles-ci qui ont failli transformer l'expédition en tragédie. Après presque trois mois de périple, les deux hommes se sont retrouvés épuisés et quasi à court de nourriture, tant les changements que le réchauffement a provoqué sur la banquise les a forcés à modifier et rallonger leur itinéraire.

En pleine tempête

Craignant pour leur vie, deux guides norvégiens ont quitté le bateau «Lance» mardi dernier et sont partis à skis à leur rencontre, en pleine tempête. Chaque groupe avait 40 km à parcourir pour rejoindre l'autre. Et donc, les quatre hommes sont parvenus à rejoindre le navire la nuit dernière.

«Il est temps pour nos deux héros de profiter d'un repos bien mérité et se remettre de l'incroyable exploit qu'ils viennent d'accomplir», conclut le compte Instagram de Mike Horn. On devrait en savoir plus une fois les deux hommes remis sur pieds.

Le brise-glace «Lance» se situe actuellement sur le 82e parallèle nord dans des eaux norvégiennes de l'océan Arctique. Il va désormais gagner les côtes norvégiennes, ce qui, selon un porte-parole de l'équipage cité par l'AFP, pourrait prendre aussi bien «trois jours que trois semaines».

Michel Pralong

Votre opinion