Publié

CYCLISMEMilan Sanremo: Cancellara battu par Kristoff au sprint

Le Suisse (2e) a fait un magnifique sprint. Mais le Norvégien Kristoff a été plus fort et remporte l'édition 2014 de Milan San Remo.

Fabian Cancellara est-il maudit sur Milan - San Remo ? Le Bernois pourrait le croire après avoir terminé pour la 4e fois de suite sur le podium de la Primavera mais pas sur la plus haute marche.

Au terme de 294 kilomètres éprouvants, Fabian Cancellara a été battu sur la ligne par le Norvégien de l'équipe Katusha, Alexander Kristoff. Un épilogue amer pour le Bernois, qui avait déjà terminé deuxième en 2011 et 2012 et troisième en 2013. Sa seule victoire sur la Primavera date de 2008.

Même si les conditions météorologiques n'ont pas été aussi extrêmes que l'an dernier - froid et neige - le peloton a passé la journée sous la pluie. L'habituelle échappée matinale composée de sept coureurs a animé la course jusqu'à 25 kilomètres de l'arrivée. Le temps pour Vincenzo Nibali de placer un démarrage dans la Cipressa l'avant-dernière difficulté de la journée. Le coureur italien de l'équipe Astana est parvenu à creuser un écart de 25'' mais derrière les favoris ne lui ont pas laissé prendre de champ. L'Italien De Marchi a alors accompli un travail phénoménal pour son leader, le Slovaque Peter Sagan.

L'ascension du Poggio, qui débutait à 10 km de l'arrivée, sonnait le glas des espoirs pour Nibali. Le Sicilien était rejoint par Gregory Rast et l'Italien Battaglin. Le Zougois facilitait ainsi les plans de son leader Cancellara. Tout se regroupait au sommet de l'ascension. Le Néerlandais Bauke Mollema basculait en tête avec le Belge Gerg Van Avermaet dans sa roue. Personne ne parvenait à se détacher dans la descente. La victoire se jouait au sprint. Kristoff se trouvait en deuxième position au moment de lancer l'emballage final. Cancellara était légèrement enfermé tandis que Sagan était tassé contre les barrières. Le Bernois n'a jamais pu refaire son retard face à l'athlétique Scandinave.

Âgé de 26 ans, Kristoff, un coureur de solide gabarit (1,83 m pour 81 kg) a enlevé sur le Lungomare Italo Calvino le succès le plus important de sa carrière. Le Norvégien, vainqueur le mois dernier d'une étape du Tour d'Oman, a aussi décroché en 2012 la médaille de bronze de la course sur route aux JO de Londres. La saison dernière, il avait gagné une étape du Tour de Suisse à Leuggern.

Ton opinion