Economie: Millionnaire à 18 ans grâce aux cryptomonnaies
Publié

EconomieMillionnaire à 18 ans grâce aux cryptomonnaies

Un jeune Américain affiche sa réussite sur les réseaux sociaux après avoir fait fortune en investissant dans les cryptodevises à l'âge de 15 ans.

Eddy Zillan exhibe sa richesse sur Instagram.

Eddy Zillan exhibe sa richesse sur Instagram.

dr/Instagram

Eddy Zilian, originaire de l'Ohio, s'était lancé en 2015 dans le business des monnaies virtuelles. Trois années plus tard, il est devenu millionnaire, raconte-t-il au site d'information Business Insider, relayé par «7sur7».

Encore adolescent et ne connaissant pas grand-chose au marché, Eddy avait ouvert un compte sur Coinbase et Kraken, deux plateformes web d'échange de cryptomonnaies. Il gagne 10 dollars en quelques heures en investissant 100 dollars dans l'ether. «Je me suis dit: wow, j'ai déjà obtenu un retour de 10% en un seul jour. C'est incroyable». Galvanisé par ce bénéfice à court terme, il a investi la totalité de son épargne en plusieurs étapes, soit 12'000 dollars. «J'ai mis tout ce que j'avais», avoue-t-il, malgré la méfiance de ses parents, son père en particulier.

«Le Loup de Crypto Street»

Son intérêt pour les cryptomonnaies n'a fait que croître au fil des mois, dans la même mesure que ses gains. Après un an, il avait gagné environ 350'000 dollars. Aujourd'hui, son portefeuille vaut plus d'un million de dollars.

Il a profité de son expérience pour créer sa propre entreprise, Cryptocurrency Financial, qui offre des conseils à ceux qui veulent se lancer dans l'aventure. Eddy Zilian a même lancé une application Coinalert.ly. «Mon objectif principal n'est pas d'en retirer de l'argent, comme le font certains consultants en cryptomonnaies, mais plutôt agrandir la crypto-communauté. Je veux que les cryptomonnaies incarnent l'avenir.»

Ses déclarations dénotent quelque peu avec l'image qu'il cultive en ligne, notamment sur Instagram, où il s'affiche très souvent en compagnie de jolies filles dans des lieux paradisiaques ou devant des voitures de luxe.

Sur l'une des images, le jeune homme ose même la comparaison avec Jordan Belfort, l'ancien trader américain condamné pour détournement de fonds et blanchiment et rendu célèbre par le film de Martin Scorsese «Le Loup de Wall Street». Mais «ce n'était que du marketing, se justifie-t-il, ce que nous faisons est complètement différent.»

(adi)

Votre opinion