France - Mimie Mathy furieuse: elle dénonce une «blague de mauvais goût»
Publié

FranceMimie Mathy furieuse: elle dénonce une «blague de mauvais goût»

Depuis quelques jours, l’actrice reçoit de nombreux messages de menace. En cause? Une fausse rumeur lancée par un internaute qui l’a accusée de l’avoir agressé dans un supermarché.

«Réfléchissez un minimum aux conséquences de vos actes», a commenté Mimie Mathy.

«Réfléchissez un minimum aux conséquences de vos actes», a commenté Mimie Mathy.

Corbis via Getty Images

Le 15 juillet dernier sur Twitter, un internaute racontait avoir été agressé par Mimie Mathy dans un supermarché du cap d’Agde en 2019. Dans une série de messages, il expliquait ainsi s’être retrouvé face à la comédienne qui l’avait insulté, avant de le menacer à l’aide de paquets de papier toilette.

Son faux témoignage a rapidement fait le tour du réseau social, à tel point qu’il a fini par préciser qu’il s’agissait d’une blague: «Je voudrais prévenir que le thread est faux et que ça ne doit surtout pas être une raison pour s’en prendre à elle dans la rue si vous la voyez. On a bien rigolé, mais quand même», a expliqué l’internaute sur son compte, qui a depuis été supprimé.

Mais cette mise au point n’a pas suffi. Depuis quelques jours, la comédienne est en effet assaillie de messages menaçants. «Ces derniers jours, une certaine personne s’est «amusée» à faire circuler sur Twitter une rumeur sur une prétendue agression de ma part. Dans une ville où je ne suis jamais allée. Cette rumeur a entraîné des milliers de réactions violentes et de menaces, pour le coup infondées et sans aucune vérification sur les prétendus faits… Qui ont été ensuite relayées par des médias soi-disant professionnels», a déploré la star sur Twitter.

«Bien que la personne concernée se soit finalement excusée de ce canular et ait supprimé son compte, ce genre de blague de très mauvais goût m’attriste profondément. Réfléchissez un minimum aux conséquences de vos actes avant de poster et/ou de réagir à ce type de posts», a-t-elle ajouté avant de préciser: «Pour ma part, l’incident est clos.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion