Harcèlement: Mimie Mathy: «Si on me met la main aux fesses, je mets la main aux couilles»
Actualisé

HarcèlementMimie Mathy: «Si on me met la main aux fesses, je mets la main aux couilles»

Au micro d'Europe 1, l'actrice n'a pas eu la langue dans sa poche sur le sujet du droit des femmes.

par
J.Z.
Mimie Mathy n'y va pas de main de morte pour répondre à ses potentiels agresseurs.

Mimie Mathy n'y va pas de main de morte pour répondre à ses potentiels agresseurs.

Twitter

Mimie Mathy était l'invitée de Philippe Vandel ce jeudi dans l'émission «Village Médias» sur Europe 1.

Interrogée sur la question du harcèlement sexuel, l'interprète de «Joséphine, ange gardien» a notamment confié avoir déjà été victime de «mains aux fesses». «Moi ça m'est arrivé, pas assez à mon goût. J'aurais bien aimé qu'on me mette plus la main aux fesses, s'est-elle amusée. Je rigole, je sens déjà toutes les féministes qui vont...»

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'actrice n'y va pas de main de morte pour répondre à ses potentiels agresseurs. «Ça m'est arrivé, et j'ai répondu. Si on me met la main aux fesses, je mets la main aux couilles», a-t-elle expliqué.

Une réponse à laquelle Philippe Vandel ne s'attendait visiblement pas, puisque après quelques secondes de silence, l'animateur a lancé un «pas facile d'enchaîner après ça» des plus révélateurs.

Mimie Mathy sur les débats sur le harcèlement : "Ça m'est arrivé, et j'ai répondu. Si on met la main aux fesses : je mets la main aux couilles !" #VillageMediaspic.twitter.com/DRMuFIwg2G— Village Médias (@VillageMedias) 11 janvier 2018

Votre opinion