Actualisé 03.02.2020 à 17:13

Surnoms«Mini Mike», «Bernie le fou»: Trump sort la sulfateuse

Alors que la primaire démocrate débute, le président américain accumule les surnoms pour dénigrer ses adversaires.

par
lematin.ch
Donald Trump accumule les surnoms dénigrants pour désigner ses adversaires démocrates.

Donald Trump accumule les surnoms dénigrants pour désigner ses adversaires démocrates.

Keystone

«J’ai des petits surnoms pour chacun d’entre eux», s’est vanté dimanche sur Fox News Donald Trump, en référence aux onze candidats à la primaire démocrate. Le président américain adore en effet affubler ses adversaires de sobriquets moqueurs, méprisants, voire carrément insultants.

Avec la primaire démocrate qui commence ce lundi avec le caucus de l'Iowa , le locataire de la Maison-Blanche a donc sorti sa «sulfateuse» à surnoms. Et il n’est pas près de s’arrêter. Voici ceux qu’ils réservent aux candidats démocrates.

Michael Bloomberg

L’ancien maire de New York est la dernière cible du président, qui l’a qualifié de «Little Michael» ou, plus souvent, de «Mini Mike» – un sobriquet utilisé dans trois tweets présidentiels pour la seule journée de dimanche. Pour justifier cette attaque sur la taille du milliardaire – 1,73 m selon les médias américains – Trump a affirmé que Michael Bloomberg aurait exigé un marchepied pour un futur débat. Ce que l’équipe de l’intéressé a démenti.

Elizabeth Warren

La sénatrice du Massachusetts, 70 ans, a eu droit à «Goofy» Elizabeth (bizarre) ou «Uber Left» Elizabeth, pour dénoncer son ancrage à gauche. Mais Donald Trump la qualifie habituellement de «Pocahontas» car elle a des ancêtres amérindiens. Un surnom jugé raciste qu’il a ressorti ce week-end.

Bernie Sanders

Pour Trump, le sénateur du Vermont est «Crazy Bernie», Bernie le fou. Il a cependant utilisé quelques variantes, comme «The Nutty Professor», le professeur foldingue. Ou, plus récemment, il a désigné Bernie Sanders comme «le communiste».

Joe Biden

Adversaire politique de longue date, l’ancien vice-président a été affublé de nombreux qualificatifs, par Donald Trump, par exemple «1 pourcent Biden» ou «Joe Biden le fou». Mais il le surnomme habituellement «Sleepy Joe», Joe l’endormi.

Pete Buttigieg

Il n’a beau avoir «que» 38 ans et être relativement novice en politique, Pete Buttigieg a réussi à s’inviter dans le club fermé des favoris lors de la primaire. Le président s’est moqué de son patronyme difficile à prononcer en l’appelant «Boot-Edge-Edge». Mais c’est surtout l’inexpérience politique de Pete Buttigieg qu’il cible. Il l’a ainsi surnommé Howdy Doody, qui était la marionnette d’une émission pour enfants. Ou Alfred E. Neuman, le gamin mascotte du magazine d’humour «Mad».

Parmi les six autres «petits candidats», décrits comme des outsiders, il semble que seul le milliardaire de 62 ans Tom Steyer a eu droit à des surnoms: «Wacky Tom Steyer» et «Weirdo Tom Steyer», soit le farfelu, le bizarre.

Pensés, préparés, martelés

Les cinq autres – Amy Klobuchar, Tulsi Gabbard, Andrew Yang, Michael Bennet et Deval Patrick – sont épargnés. Mais nul doute que s’ils devaient monter dans les sondages, Donald Trump les ciblerait également.

Car ces surnoms n’ont rien d’improvisés. Ils sont pensés, préparés, puis martelés. Lors de la précédente élection présidentielle Donald Trump taxait continuellement sa rivale Hillary Clinton de «Crooked Hillary», «Hillary la Crapule».

«Le Clown»

Pour cette élection, «The Independent» avait rapporté que le président a commencé à travailler sur les surnoms de ses futurs adversaires… dès février 2019. Car, avait par exemple résumé RTL, ces quolibets sont une «une véritable stratégie politique» pour coller une étiquette dénigrante à un adversaire et souligner une faiblesse ou tare supposée.

La réplique? Interrogé sur le sujet, Joe Biden avait proposé de surnommer Trump «Le Clown». Mais il l’a en fait peu utilisé. Pour l’instant les candidats démocrates veulent manifestement montrer qu’ils ne s’abaissent pas à ces attaques personnelles.

Renaud Michiels

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!