Publié

Cinéma«Minuscule», muet, et pourtant géant!

Long-métrage adapté de la série française du même nom, «Minuscule» est à la fois épique, burlesque, inventif et très drôle. Un travail de fourmi en 3D qui en fait une réussite à recommander à tous les âges.

par
Laurent Flückiger
DR

Fin 1998-début 1999, deux futurs géants, les studios DreamWorks et Pixar, se livraient une bataille de fourmis avec, respectivement, «Fourmiz» et «1001 pattes», sortis à quelques mois d’intervalle. Quinze ans plus tard, «Minuscule - la vallée des fourmis perdues» n’a rien à envier à ses cousins américains. Ni en humour ni, surtout, en inventivité.

Votre opinion