Art: Mise aux enchères secrètes d’une statue géante de Giacometti

Publié

ArtMise aux enchères secrètes d’une statue géante de Giacometti

La «Grande femme I» du célèbre sculpteur suisse est mise en vente par Sotheby’s à New York, sous couvert d’anonymat total. La mise à prix minimum est de… 90 millions de dollars.

par
Michel Pralong
«Grande femme I» devait faire partie d’une installation permanente à New York par Alberto Giacometti, ce qui ne s’est jamais concrétisé.

«Grande femme I» devait faire partie d’une installation permanente à New York par Alberto Giacometti, ce qui ne s’est jamais concrétisé.

Sotheby's

Cela pourrait devenir l’une des statues vendue le plus cher au monde, mais on ne le saura pas. Ni qui l’a achetée. Sotheby’s New York met en effet en vente «Grande femme I» du Suisse Alberto Giacometti aux enchères scellées. Cela signifie que les offrants envoient confidentiellement la somme qu’ils sont prêts à mettre jusqu’au mardi 27 octobre. Le lendemain, après dépouillement des offres, celui qui a proposé le plus haut chiffre l’emportera. Mais ne seront divulgués ni le nom de l’acheteur, ni le prix de vente final. Seule certitude: cela sera plus que 90 millions de dollars (81,6 millions de francs), puisqu’il s’agit de la mise minimum.

«Le format hybride de cette vente offre la possibilité de promouvoir un chef-d’œuvre rare avec un attrait mondial, tout en conservant la discrétion d’une vente privée, ce qui est particulièrement important pour les clients lorsqu’ils dépensent une telle somme», a déclaré Brooke Lampley, vice-président de Sotheby’s division mondiale des beaux-arts, à CNN. Reste que ce genre de ventes est très rare sur le marché de l’art.

Le sculpteur le plus cher

Alberto Giacometti est le seul sculpteur dont les œuvres ont dépassé les 100 millions de dollars aux enchères. Et plutôt trois fois qu’une puisque «L’homme au doigt» a été vendu 141,3 millions en 2015, «L’homme qui marche I», 104,3 millions en 2010 et «Charlot» 101 millions en 2014.

«Grande femme I» mesure 2,68 mètres et fait partie d’un ensemble de statues prévues pour une installation permanente sur la Chase Manhattan Plaza dans le quartier financier de New York. En 1956, Gordon Bunshaft, l’architecte de l’immeuble de la Chase Manhattan Bank a demandé à Giacometti de concevoir un groupe de sculptures pour la grande place de ce bâtiment. L’artiste suisse est immédiatement emballé par ce projet.

Si l’architecte a en tête une version plus grande des «Trois hommes qui marchent» de 1949, Giacometti propose une composition totalement nouvelle, adaptée aux dimensions du lieu: une tête sur un piédestal, un homme qui marche et une femme debout. Dans son atelier parisien, le sculpteur se met à la tâche et, en 1960, il y a créé une tête, deux hommes qui marchent et quatre modèles de femme debout.

Les quatre modèles de «Grande femme»: c’est la I, tout à gauche, qui est mise en vente.

Les quatre modèles de «Grande femme»: c’est la I, tout à gauche, qui est mise en vente.

ARS/Sotheby’s

Finalement, Giacometti n’a jamais soumis ses sculptures au comité en charge du projet, sans que l’on sache vraiment pourquoi. Il aurait jugé ses femmes trop grandes. Mais il ne s’était jamais rendu sur place et n’avait carrément pas mis les pieds de sa vie à New York, ce qui fait qu’il n’avait certainement pas clairement conscience de la taille imposante des buildings de la ville. Il a fini par s’y rendre en 1965 et, lorsqu’il a vu la hauteur du Chase Manhattan Building, il aurait alors changé d’avis et se serait lancé dans la création d’une sculpture de «Grande femme» de plus de 7,50 mètres. Mais il n’a jamais pu concrétiser ce projet, puisqu’il est décédé en 1966, à 64 ans.

Vendue 4,9 millions en 1989

Les quatre sculptures de «Grande femme» ont, depuis, souvent été exposées, soit ensemble, soit séparément. Elles restent les plus grandes œuvres par la taille de Giacometti. «Grande femme I» a été vendue pour la dernière fois aux enchères en 1989 chez Christie’s à New York pour 4,9 millions de dollars. Son propriétaire actuel l’a acheté par vente directe en 1993. «Grande femme II», elle, a été vendue pour 29,5 millions de dollars chez Christie’s en 2017.

La Chase Manhattan Plaza a finalement été ornée d’une statue de Jean Dubuffet en surface et d’œuvres d’Isamu Noguchi dans le puits central.

La Chase Manhattan Plaza a finalement été ornée d’une statue de Jean Dubuffet en surface et d’œuvres d’Isamu Noguchi dans le puits central.

Sotheby’s

Ton opinion

4 commentaires