Concours - Miss France évolue: «Ce n’est pas qu’une fille qui déchire en deux-pièces!»
Publié

ConcoursMiss France évolue: «Ce n’est pas qu’une fille qui déchire en deux-pièces!»

Nommée présidente de la société Miss France, Alexia Laroche-Joubert a fait part des changements qu’elle veut apporter dans «Le Parisien» de dimanche.

par
Laurent Flückiger
De gauche à droite: Miss Normandie Amandine Petit (élue Miss France 2021), Miss Provence April Benayoum et Miss Limousin Léa Graniou.

De gauche à droite: Miss Normandie Amandine Petit (élue Miss France 2021), Miss Provence April Benayoum et Miss Limousin Léa Graniou.

AFP via Getty Images

Mercredi 13 octobre, on apprenait l’arrivée d’un visage bien connu des téléspectateurs à la présidence de la société Miss France, dirigée depuis 2007 par Sylvie Tellier. Ce n’était autre qu’Alexia Laroche-Joubert, qui est à la tête d’Adventure Line Productions et aux manettes, notamment, de «Koh-Lanta». On pouvait alors imaginer du changement en vue dans le concours de beauté. Ce sera le cas, comme elle le dévoile dans l’édition du dimanche du «Parisien».

Alexia Laroche-Joubert confie qu’elle avait «un souci dans les précédentes éditions: on était trop dans un défilé Victoria’s Secret et de mannequins». Elle prévient: «Je ne veux plus cela.» La nouvelle présidente souhaite une Miss qui doit être «proche [des Français], aimer le contact, être en représentation, véhiculer des valeurs». «Ce n’est pas un rôle de mannequin!» affirme-t-elle. Et de décrire: «On verra davantage les participantes se raconter, expliquer leurs motivations pour comprendre ce qu’elles veulent en faire.» «La Miss, ce n’est pas qu’une fille qui déchire en deux-pièces!» insiste-t-elle.

«Un programme féministe»

La présidence de la société Miss France assure aussi que le concours est «un programme féministe» et «donne l’occasion à des femmes de tous les milieux sociaux, de toutes les régions, de vivre des choses incroyables».

Les changements seront visibles dès l’élection de Miss France 2022 le 11 décembre prochain à Caen quand Amandine Petit remettra sa couronne en jeu.

Votre opinion