Rencontre: Miss Univers: «Mon meilleur ami est mon chéri»

Publié

RencontreMiss Univers: «Mon meilleur ami est mon chéri»

La Française Iris Mittenaere reste émerveillée par sa toute nouvelle vie de Miss Univers. Interview indiscrète.

par
Trinidad Barleycorn
1 / 7
AP Photo/Bullit Marquez
Toute petite, Iris voulait être une chanteuse, une star! La seconde partie du vœu est exaucée.

Toute petite, Iris voulait être une chanteuse, une star! La seconde partie du vœu est exaucée.

AP Photo/Bullit Marquez
EPA/ROLEX DELA PENA

La Lilloise Iris Mittenaere a créé l'événement le 30 janvier dernier en devenant la première Française couronnée Miss Univers en 64 ans et la première Européenne à porter ce titre en 27 ans! Mais au bout du fil, la plus belle femme de l'univers, désormais installée à New York, se révèle d'un naturel déconcertant. L'étudiante en 5e année de chirurgie dentaire a beaucoup ri en replongeant dans ses souvenirs pour notre interview indiscrète.

Iris Mittenaere, qui êtes-vous?

Je suis une Miss France, une Miss Univers, une jeune femme de 24 ans et… je suis très contente d'être tout ça! (Rires).

Votre premier souvenir?

Je suis sur la plage, à 3 ans, avec mon papa et je fais des châteaux de sable.

Étiez-vous un enfant sage?

Oui, très sage. Parce que j'ai eu une éducation assez stricte. Et parce qu'on est une fratrie de trois, donc on devait être sage. Parce qu'on était beaucoup.

Enfant, de quoi aviez-vous peur?

J'avais extrêmement peur du noir, je faisais beaucoup de cauchemars la nuit, je me réveillais en hurlant. Donc j'avais des veilleuses dans mon lit.

Dans l'enfance, quel fut votre plus grand choc?

Le divorce de mes parents quand j'avais 3 ans et demi. Ça a été un choc parce que c'est difficile de comprendre à cet âge. Mais en même temps, cela s'est quand même bien passé parce que des deux côtés, j'ai eu énormément d'amour et qu'ils ont essayé de tout faire pour que ça se passe bien.

Votre mère vous disait-elle «Je t'aime»?

Bien sûr! Tout le temps! Elle me le dit toujours d'ailleurs.

Comment avez-vous gagné votre premier argent?

À 16 ans, j'étais serveuse dans une auberge à côté de chez moi. À 16 ans, on veut des sacs à main, des bijoux et ma maman ne pouvait pas me les payer. Alors elle m'a dit: «Si tu en as envie, tu vas travailler et tu t'achèteras tout ce que tu veux.»

Que vouliez-vous devenir?

Toute petite, je voulais être une chanteuse, une star! (Rires.) Mais je chante super mal. Puis à 6 ans, j'ai su que je serai dentiste.

Pourquoi ce métier?

À cet âge, j'ai eu un problème sur une dent et je devais aller chez le dentiste presque toutes les semaines pendant plusieurs mois. Il était vraiment très gentil avec moi, il m'expliquait absolument tout. Il était très pédagogue et du coup, je me suis dit moi aussi je veux faire ça plus tard.

L'amour pour la première fois. C'était quand et avec qui?

Quand je suis tombée amoureuse pour la première fois? Au lycée, en seconde. Mais je ne donnerai pas son nom.

C'est quoi, le vrai bonheur?

Pour moi, c'est la famille. Être en famille et partager des moments de rires et de joie tous ensemble.

Votre plus belle qualité?

J'essaie d'être généreuse, d'aimer le plus possible les gens autour de moi et de leur donner tout ce que je peux. J'essaie de les rendre heureux, donc j'espère que ça marche et qu'ils apprécient (Rires.)

Votre plus grand regret?

Tout ce que j'ai voulu tenter, je l'ai fait. Je ne me suis jamais posé de questions car justement je ne voulais pas avoir de regrets. (Elle réfléchit.) Mon seul regret, ce serait de ne pas avoir vraiment vu la première, et peut-être maintenant la deuxième année, de mon neveu qui est né juste avant Miss France et que je ne vois pas grandir. Avez-vous déjà volé?

Oui, petite, j'ai volé des chewing-gums une fois et je me suis fait incendier par mon père. Ça a été un moment très difficile (Rires). Je n'ai plus jamais recommencé.

Avez-vous déjà tué?

Non jamais. Peut-être une araignée ou un truc comme ça.

Si vous aviez le permis de tuer quelqu'un, qui serait-ce?

(Rires.) Je n'en veux pas encore à mort à quelqu'un! Disons que je tuerai toutes les araignées du monde!

Avez-vous déjà payé pour l'amour?

Non.

Avez-vous déjà menti à votre compagnon Matthieu?

Oui, bien sûr! Souvent. Tout le monde ment! Des petits mensonges. (Rires.) Genre «T'as acheté le pain?» «Oui, oui!» Alors que t'as rien acheté du tout et que tu cours au supermarché pour en acheter. Je suis un peu tête en l'air donc parfois j'oublie des choses et je dois mentir.

Matthieu a pu vous rejoindre à New York?

Pas encore. J'espère qu'il viendra bientôt.

Aviez-vous envisagé de ne pas rentrer en France après l'élection de Miss Univers à Manille?

Non. Je ne pensais pas gagner! Je n'avais pris aucune affaire d'hiver. Et je n'avais même pas fait mes valises le soir de l'élection. Alors qu'on nous avait dit de le faire parce que celle qui gagne change immédiatement de chambre. Ils prennent toutes vos affaires et les mettent dans une autre chambre et deux jours après vous partez à New York. Moi je m'étais dit «Ouais, ouais, je ferai mes valises tranquille après l'élection avec ma mère». Alors en fait, ils ont dû rassembler eux-mêmes mes affaires quand j'ai été élue. Il y en avait vraiment partout! Ils étaient perdus.

Quel a été votre plus beau moment depuis votre sacre?

Le plus fort, c'est quand je me suis réveillée pour la première fois à New York et que j'ai regardé par la fenêtre. J'étais arrivée de nuit et je n'avais rien vu. C'était merveilleux de voir New York en vrai.

Avec qui aimeriez-vous passer une agréable soirée?

Lana Del Rey. J'aime énormément ce qu'elle fait.

Qui trouvez-vous sexy?

L'acteur de «50 nuances de Grey», Jamie Dornan. Il est très sexy. Je n'ai pas encore vu le deuxième volet. Je cherche un cinéma à New York où les films seraient sous-titrés parce que mon anglais n'est pas encore assez bon pour suivre un film.

Pour qui était votre dernier baiser?

Pour mon amoureux, juste avant de partir pour New York.

Vos dernières larmes?

J'ai pleuré mercredi (Rires.) Vous allez vous moquer… On a une femme de ménage dans l'appartement Miss Univers à New York qui vient une fois par semaine. Elle est venue mercredi pour la première fois. Elle a rangé mes affaires et quand je suis rentrée le soir après une longue journée, je n'avais absolument plus rien dans ma salle de bains. J'ai cherché partout pendant une heure. J'ai dû me démaquiller avec du shampooing! J'étais fatiguée, alors j'ai pleuré de désespoir. Le lendemain, je l'ai appelée et elle m'a dit «Mais as-tu regardé dans le miroir?» Et je dis «Quoi le miroir, il est plat. Il n'y a rien?» En plus avec mon niveau d'anglais… Elle me dit «Si, il s'ouvre!» En fait il y a un trou dans le mur pour l'ouvrir. Je me suis sentie très bête. J'ai beaucoup ri (Elle éclate de rire.)

De quoi souffrez-vous?

De rien. (Elle réfléchit.) Bon, j'ai souvent très mal aux pieds avec les talons!

Avez-vous déjà frôlé la mort?

Non, je ne pense pas. J'ai sauté en parachute, peut-être que j'ai frôlé la mort sans le savoir.

Croyez-vous en Dieu?

Je crois en quelque chose, mais qui n'est pas forcément identifié pour moi. Je ne suis pas pratiquante, mes parents sont athées. Mais je crois quand même en quelque chose et je suis très superstitieuse. Je demande des choses au ciel, aux étoiles, mais je n'ai pas besoin d'avoir un nom pour cela.

Votre péché mignon?

Les croissants aux amandes.

Un CD, un livre et un film à emmener sur une île déserte?

Lana Del Rey, n'importe quel tome d'«Harry Potter» et «50 nuances plus sombres» que je n'ai pas encore pu voir!

Combien gagnez-vous par an?

C'est très variable et c'est secret. Durant Miss France, c'est un salaire de cadre. Et pour Miss Univers, je ne peux pas répondre non plus. Mais je ne garde pas la couronne (ndlr: d'une valeur de 300 000 dollars), contrairement à ce qui a souvent été écrit. C'est une couronne de passation. Des gens ont aussi dit que je gagnais 20 000 euros par mois. J'aimerais beaucoup, mais ce n'est pas vrai.

Pensez-vous gagner assez par rapport au travail fourni?

Bien sûr! C'est quand même un honneur d'être Miss Univers. On a beaucoup de privilèges. Je vis dans un super appartement à New York, j'ai la chance de voyager, d'avoir mon propre styliste. J'ai énormément d'avantages. Rien que pour le prestige, ça vaut le coup.

Vous aviez dit que seul «un projet fou» vous empêcherait de reprendre vos études. C'est le cas aujourd'hui?

Je n'ai pas encore eu une proposition totalement folle. Pour l'instant, je pense reprendre mes études. Mais ça viendra peut-être dans l'année, on verra.

Vous pensez au cinéma?

Je ne sais pas… Je ne pense pas avoir un talent pour ça (Rires).

Qui sont vos vrais amis?

Ma meilleure amie est Camille Cerf, Miss France 2015. Je sais que peu importe ce qui arrive, elle sera toujours là pour moi. Mon autre meilleur ami, c'est mon chéri. C'est un vrai ami, on rit comme des amis et il est toujours là pour moi. Et j'ai mes amies de fac, Lucie, Marine, Bertille et Claire.

Que souhaitez-vous à vos pires ennemis?

De m'aimer un jour! (Elle éclate de rire.) Non, sérieusement, je pense que la vie est bonne avec ceux qui sont bons et pas forcément bonne avec ceux qui ne le sont pas. Tout se paie un jour.

Ronflez-vous la nuit?

Non, mais parfois je parle, je raconte mes rêves.

Qui aimeriez-vous voir répondre à ce questionnaire?

Camille Cerf.

Ton opinion